<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Amos Kollek - Fast food, Fast women (USA, 2000)

Le banc et le 3ème age...
   Après 'Sue' et 'Fiona' Amos Kolleck voulait passer au divertissement. 'Fast food, fast women' est donc une comédie. Il utilisent pourtant les mêmes ingrédients que pour ses précédentes tragédies : Anna Thomson & Jamie Harris, New York (sous une chaleur étouffante), le parc et ses bancs publics, le même appartement... Il filme des célibataires de 35 ans et de 65 ans qui se croisent au milieu d'une galerie de personnages haut en couleurs (une prostituée bègue, une employée de peep-show...). Son regard sur le 3ème âge est très émouvant, très rare, de vrais cadeaux pour les acteurs (Robert Modica, Victor Argo : une figure des films de Ferrara-Smoke-Brooklyn bridge, Louise Lasser : ex actrice-compagne des débuts de Woody Allen).
Au peep-show...

[1er Oct. 00, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Amos Kollek :
   • Queenie in love
   • Sue
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Cinéma tout écran - Genève ...
   •  Cinéaste (Revue) "Numéro sept.2001"
   •  Abel Ferrara "R-Xmas"
   tous les articles sur / et autour de Amos Kollek ...
Sofia Copolla - Virgin suicides (USA, 2000)

Virgin suicides   Sofia Copolla s'interesse au mystère de l'adolescence, à travers 4 garcons qui tentent de comprendre les 4 filles de leur professeur de maths (l'excellent James Wood). 'Virgin suicides' se déroule dans une banlieu du Michigan des années 70's. Air habille le film avec ses nappes sonores (le ciel devient alors encore plus aérien, des séquences sublimes). Mais la bande son ne s'arrête pas là, on retrouve des groupes de l'époque ('I'm not in love' de 10 cc pour le slow). Les 45 tours vinyls sont également utilisés pour un dialogue exclusivement musical entre les adolescents, pour une scène particulièrement orginale. Sofia Copolla réalise un 1er film très réussi, et se retrouve désormais à égalité avec son mari, Spike Jonze.
[1er Oct. 00, Jean-Marc]


   • Virgin Suicides (Sophie Coppola)
Wong Kar-Wai - In the mood for love (Hong-Kong, 2000)

in the mood for love   Vous avez suivi l'arrivée de 'In the mood for love' depuis son passage cannois. Il est désormais près de chez vous. Si la chanson disait que les hsitoires d'amours se terminent mal, celle entre Tony Leung et Maggie Chung ne commence pas... Wong Kar Waï nous parle de Hong Kong en 1962, après une vague d'immigration venue de Chine, la crise du logement crée une certaine promiscuité. Les gens avaient pour habitude de jouer au mah-jong entre voisins, de leur rendre visite , une gamelle de nourriture à la main... Cette atmosphère est très bien rendue. Le film est un pur enchantement pour nos sens, les robes habillent Maggie Chung des pieds au cou, les couleurs sont magiques (par Christopher Doyle, le chef-op.). La bande son n'est pas en reste, les morceaux espagnols de Nat King Cole ('Quizas, quizas, quizas' qui avait été repris par Cake dans 'Perhaps...') participent à l'humeur mélancolique du film. A noter que le titre 'In the mood' de Brian Ferry a été écarté pour des questions de droits...
[1er Oct. 00, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Wong Kar-Wai :
   • 2046
   • Happy together
  6 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Festival de Cannes "menu 2007"
   •  Festival de Cannes "Le menu 2006"
   •  Mattotti "Site web version 2.0"
   tous les articles sur / et autour de Wong Kar-Wai ...

   • In the mood for love (Wong Kar Waï)
Im Kwon-Taek - Chunhyang (Corée du Sud, 2000)

   Ceux qui ont vu 'la chanteuse de Pansori' connaissent cet art du chant pratiqué en Corée. Ils avaient par la même occasion découvert le réalisateur Im Kwon-Taek, très prolifique (97 films) et reconnu que tardivement en occident. 'Chunhyang' est son 2eme film distribué en France. Il adapte un pansori celèbre (c'est sa 14ème adaptation cinématographique !), Chunhyang est la jeune fille d'une courtisane qui épouse le fils du gouverneur. Le couple brise les règles de la société du XVIIIème siècle. Aux vues des extraits et de son passage cannois (une 1ère pour un film coréen), le film est véritablement de la peinture sur pellicule avec une débauche de couleurs. Sortie le 29 novembre
[1er Oct. 00, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Im Kwon-Taek :
   • Souvenirs
   • Ivre de femmes et de peinture
  1 article connexe :
   •  Mostra 2004 "1ère partie : Asie"

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...