<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 De nouvelles déviations apparaîtront. Les esprits curieux se renseigneront. Des caractères intraitables surgiront. (Sollers, Philippe)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Park Chan-Wook
Old Boy (Corée du Sud, 2004)
Date de sortie française :
29 sept. 2004


    A la sortie d'un commissariat où il s'était fait embarquer pour ivresse, Oh Daesso disparaît mystérieusement. Il se retrouve enfermé dans un studio sans contact avec ses geôliers sans aucune explication. Il apprend par la télévision que ses tortionnaires lui ont laissé, le meurtre de sa femme, et qu'il est le suspect principal. Son emprisonnement va durer 15 ans, durant lesquels il découvrira qu'il ne peut ni s'enfuir, ni se donner la mort. Un jour, il se retrouve libre tout aussi mystérieusement que son kidnapping. Dans un restaurant il tombe dans les pommes après avoir dévoré un poulpe vivant, son 1er souhait d'hômme libre. Mido, la serveuse se porte à son secours. Mystérieusement (rassurez vous les mystères tombent dans le film !), ils tombent amoureux. Oh Daesso va pouvoir compter sur Mido pour connaître le nom de ses ravisseurs et se venger. Mais qui va se venger de qui dans ce jeu de rôle à échelle humaine ... Oui encore un autre mystère que je ne dévoilerai pas.

    Park Chan-Wook livre un second volet de son triptyque sur la vengeance (après 'Sympathy for Mr. Vengeance', et avant 'Sympathy for Lady Vengeance'). 'Old Boy' est une adaptation d'un manga japonais de T. Garon et M. Nobuaki. On retrouve ici la violence du manga original (pas seulement pour les poulpes ... attention aux personnes qui redoutent leur dentiste ... ). Le film est aussi une débauche d'effets visuels et stylistiques (bascule entre deux plans, écran partagé ...).

    Comme dans tout film d'action, les scènes sont exagérées : le héros qui se débarrasse de ses nombreux adversaires, mais c'est vrai les forces du héros sont décuplées par le soutien amoureux de sa compagne ! Sous la façade du film d'action à caractère commercial, on trouve tout de même des thèmes inhabituels pour ce genre, comme l'inceste, la mémoire (sans laquelle il n'y aurait pas de vengeance), ou encore la confiance en l'autre. Autre surprise du film, on retrouve Choi Min-Sik (Oh Daesso) l'interprète de 'Ivre de femmes et de peinture' dans un registre très différent. Yoo Ji-Tae est lui à l'affiche de 'la femme est l'avenir de l'homme' de Hong Sangsoo, autre sélection coréenne de ce festival. Pour ramener ce grand écart à un niveau hexagonal, cela pourrait aller d'Eric Rohmer à Luc Besson (oui moi aussi, j'exagère !).
    'Old Boy' souffre de quelques défauts. Les mystères sont nombreux vous l'aurez compris, et leur explication n'est pas toujours évidente. La fin, ou plutôt les fins successives ne sont pas une réussite. Des défauts donc mais le film reste une curiosité à plus d'un titre.

récompense : grand prix du festival.



  1 article connexe :
   •  Festival de Cannes "menu 2009"
- 1er Juin 04

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...