<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "îlot de curiosité" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Zack Snyder
Dawn of the dead (USA, 2004)
Date de sortie française :
30 juin 2004


    Ana (Sarah Polley, 'de beaux lendemains', 'eXistenZ' ou plus récemment 'ma vie sans moi'), une infirmière quitte son service à l'hôpital. Elle ne prête pas attention sur les cas suspects de morsures mortelles qui arrivent aux urgences (mais le spectateur connaisseur oui !). Suivent quelques scènes familiales à la maison avec son mari, pour arriver au réveil le lendemain. Le couple est dans le lit, un bruit suspect les intrigue. La tension commence à monter... La caméra plonge vers la porte, pour la franchir. Ouf, ce n'était que leur petite fille que découvre le père. La tension redescend. Le spectateur se dit que l'horreur arrivera plus tard quand soudainement la petit fille saute à la gorge de son père, elle même la figure ensanglantée, le tout accompagné de cris bien entendu. Ana comprend assez vite qu'il faut vite quitter la maison pour ne pas subir le même sort. Dehors c'est le chaos total, tout le monde se méfie de tout le monde. Dans sa fuite elle croisera le chemin d'un groupe de survivants et se réfugieront dans un centre commercial vite pris d'assault par les morts-vivants. Ils sont désormais seuls (avec un compagnon sur le toit d'un marchand d'armes - on est bien aux USA ! - en face du centre commercial)...
    
    L'origine des morts-vivants est donné en sous-titre du film: "lorsqu'il n'y a plus de place en enfer, ils reviennent sur Terre". Voilà le décor planté, les amateurs du genre fantastique auront reconnu qu'il s'agit là d'un remake du 2ème film de la série des morts-vivants de Gerorge A. Romero (1978). Cette nouvelle adaptation est le 1er film de Zack Snyder, issu du monde la publicité. Pour connaître les différences entre les deux réalisations, je me suis tourné vers des spécialistes qui ont noté des morts-vivants bien plus sportifs en 2004, ceux de 1978 marchaient très lentement les bras en avants, les jambes tendus. Les zombies de Zack Snyder courent énérgiquement sur leur proie. Plus d'action donc, et un peu moins de psychologie qui fait la richesses des films de Romero. On retrouve tout de même un aspect social, avec un black qui veut à tout prix élever sa famille, pour faire table rase d'un passé de voyou. Le refuge des survivants n'est pas innocent non plus ... Devant les morts-vivants qui se réunissent sur le parking et aux portes du centre, un survivant dit qu'ils ont gardé l'instinct de consommation.

    Le film reprend tous les codes du genre, avec effets spéciaux (parfois un peu bâclés...), cris stridents, tronçonneuse qui tronçonne, sans oublier une dose d'humour et de psychologie. Voilà tout de même un bon spectacle pour une sortie cinéma du samedi soir (sans oublier de revoir l'original de Romero en rentrant sur son dvd !). A noter que le film a réussi à déclencher une mini polémique sur la Croisette, avec une scène furtive du générique qui introduit les zombies, montrant des dizaines de musulmans à la prière.




  1 article connexe :
   •  Collectif "Crrisp!"

   • Dawn of the Dead (Zack Snyder)
- 26 Mai 04

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...