<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur de curiosités" (Un géant du commerce)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Kunitoshi Manda
Unloved (Japon, 2001)
Date de sortie française :
inconnue


  Mitsuko est une célibataire trentenaire. Elle refuse régulièrement les concours pour progresser dans l'administration où elle travaille. Elle ne trouve aucune bonne raison de vouloir changer de travail qui lui convient parfaitement. Eiji, un jeune dirigeant la remarque et veut la débaucher pour sa start-up. Divorcé depuis un an, il cherche également l'âme sœur et croit pouvoir faire coup double avec Mitsuko. Il ne comprend pas qu'elle ne veuille pas progresser socialement, en refusant son offre d'emploi, tout comme elle contente d'un modeste appartement... Il essaye de la séduire par des cadeaux luxueux, des sorties branchées... Mais Mitsuko se sent étouffer dans un milieu qui n'est pas le sien, elle met fin à leur relation. C'est alors qu'elle rencontre Hiroshi, son nouveau voisin. Il travaille comme manutentionnaire dans une société de déménagement. Ils vont partager leurs soirées et leurs appartements... Eiji qui n'avait pas totalement renoncer à ses projets découvre la nouvelle situation et raconte son histoire à Hiroshi. Ce dernier se retrouve alors complexer et essaye de se sortir de son modeste emploi...

   L'héroïne de Unloved passe donc d'un extrême à un autre, de l'ambitieux dirigeant de start-up à l'employé au profil de loser. Le caractère de ce personnage central est socialement incorrect, à l'inverse de ce nous impose nos sociétés contemporaines ! Kunitoshi Manda et sa femme (co-scénariste), dépeignent également des rapports hommes-femmes encore très archaïque dans le Japon actuel. On voit la mère de Eiji lui dicter un comportement très autoritaire, très conquérant envers les femmes... Le film est réalisé dans la tradition des films japonais, "à la Ozu", de longs plans statiques, avec des symboles très fort (comme de l'eau qui glisse sur le parapluie de Eiji, tout comme glissent les reproches que lui fait Mitsuko...). K. Manda s'inscrit dans la nouvelle génération du cinéma japonais. Tout comme Shinji Aoyama ('Eureka', 'Desert moon'), il a été assistant de Kiyoshi Kurosawa, et Unloved est estampillé du label Suncent Cinemaworks du fameux producteur Sento Takenori.
   Le film peut paraître déroutant, surtout par le coté passif de Mitsuko, Unloved possède justement le mérite de présenter un point de vue rare et hors norme au cinéma, une anti-héroïne!



  1 autre article sur Kunitoshi Manda :
   • the Tunnel (Anno tonneru)
- 1er Juin 01

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...