<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur à but non lucratif" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Vetiver - To find me gone (Fat Cat, USA, 2006)

Vetiver
    C'est à San Fransisco, côte ouest, loin de sa Virginie du Nord natale, côte est, que Andy Cabic monte sa troupe de Vetiver. Il y rencontre en effet le violoniste Jim Gaylor, la violoncelliste Allissa Anderson et son alter ego auteur-compositeur, Devandra Banhart qu'il accompagne depuis dans ses tournées. Après un 1e. album éponyme (2004) où l'on retrouvait la harpe de Joanna Newson et la voix de Hope Sandoval (Mazzy Star), Vetiver revient avec 'to find me gone'.
    Les instruments acoustiques (guitares, banjo, cordes) côtoient ici les guitares électriques et la pédale steel. Devandra Banhart a coécrit 'down at el Rio', morceau dont nos deux amis partagent aussi le chant. Cet album respire le calme et la plénitude d'une prairie reculée. Le tempo des morceaux est modéré et seule la fin de 'red light lantern' s'emballe un peu plus, sans mettre pour autant les aiguilles dans le rouge. Cette country-folk prend des couleurs avec une large palette d'instruments utilisés, alors mettez un peu de fraîcheur dans vos oreilles avec Vetiver !
crédit photo : Bent Dunn
[1er Juin 06, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Vetiver :
   • Tight knit
   • Things from the past
  4 autres articles sur Fat Cat , les 3 plus récents :
   •  Tom Brosseau "Posthumous success"
   •  Vetiver "Things from the past"
   •  Tom Brosseau "Cavalier"
   tous les articles sur Fat Cat...

   • Vetiver
   • Fat Cat records
Collectif - Réaumur / Célsius / Fahrenheit (Pilotti (éditions), France, 2006)


photos
     La structure d'éditions Pilotti poursuit son travail d'exploration musical. Après '27 plages', ces découvreurs remettent le couvert avec le résultat de leurs recherches, avec pas moins de trois plats principaux. Les trois nouvelles galettes s'appellent Réaumur, Fahrentheit et Celsius, des échelles de température. On peut y découvrir de nombreux groupes, essentiellement originaire du Nord. Citons parmi la soixantaine de participants, Dylan Municipal et son 'curling conspiration', Sarazvati ou encore Mmmop. Les compilations sont éclectiques et le spectre représenté est large : post-rock, pop, hip-hop, electro-pop, morceaux chantés en français ou en anglais ainsi que des instrumentaux. Chaque compilation arbore une magnifique photographie de paysage (à découvrir ici).
    Pilotti
élargira prochainement son domaine d'action avec la sortie prochaine d'un livre (on ne leur souhaite pas 451°F !), de véritables agitateurs culturels nordiques. En attendant, suivez le baromètre orienté vers cette trilogie température à tout petit prix (5€ le cd).
[24 Mai 06, Jean-Marc]


  1 autre article sur Pilotti (éditions) :
   •  Collectif "27 plages"

   • Pilotti (éditions)
Pascal Benoit - Acid beach (Auto-édité, France, 2006)

pascal benoit
    Après les collaborations sur les deux albums de Philippe Poirier, le temps d'un album avec Oboken (avec Bruno Fleutelot), l'ex Kat Onoma (1986-2001) Pascal Benoit livre 'Acid beach' son premier album solo. Il explore une large palette d'émotions dans cet album, passant de la tristesse  ('the silence grows') à la joie ('sky is unique') sans oublier une certaine forme d'humour ('painting' entraîné par un sample de 'so alive' des Love & Rockets [merci Fabien !]). L'humour naît aussi de la réunion sur un bon nombre de titres, du ukulele et des guitares électriques lancinantes. L'esprit de cet album est à rapprocher des suisses Sportsguitar, avec un timbre de voix similaire. L'ex-trompettiste de Kat Onoma, Guy "Bix" Bickel pointe le bout de son pavillon sur 'Mid devil', dont il assure aussi le chant ; un morceau qui penche du côté de Iggy Pop avec qui Pascal Benoit a collaboré le temps de 'clair obscur' pour Françoise Hardy
   Pascal Benoit mène en parallèle une activité plastique, puisqu'il est aussi photographe (il signe bien entendu la pochette), dessinateur, et réalise des collages et autres objets. 'Acid beach' est auto-édité et se commande sur son site, où vous pouvez l'écouter en intégralité.
[18 Mai 06, Jean-Marc]


  1 article connexe :
   •  Orouni "A matter of scale"
  39 autres articles sur Auto-édité , les 3 plus récents :
   •  Romain Sénéchal "Confiture #1"
   •  David Libens "Badaboom twist comics"
   •  Jean Bourguignon "Science Infuse #11"
   tous les articles sur Auto-édité...

   • Pascal Benoit
Josh Ritter - the Animal years (V2, USA, 2006)

Josh Ritter
   Après trois albums depuis 1999 dans l'arène musicale indépendante, Josh Ritter est rattrapé par une major et signe 'the animal years'. Ce fils de neurologues américains ne vend pas pour autant son âme de musicien folk en restant toujours soucieux de son art. Produit par Brian Deck, producteur entre autres de Iron & Wine, cet album est l'occasion de faire mieux connaître cet auteur-compositeur proche de Andrew Bird ou des Bright Eyes. La légende veut qu'il ait acheté sa première guitare au supermarché du coin après avoir écouté Bob Dylan et Johny Cash. On peut compléter sa culture musicale avec l'incontournable Nick Drake.
    Les ballades reposent sur la voix de notre talentueux compositeur et sa guitare. Le piano n'est jamais très loin, c'est d'ailleurs cet instrument qui ouvre l'album. Les morceaux les plus enjoués à la guitare électrique ('Lillian Egypt', 'Best for the best') nous évoquent les Go-Betweens, d'autant plus que le timbre de voix de Josh Ritter n'est pas loin de celui de Grant Mc Lennan (dont on vient d'apprendre le décès samedi dernier dans son sommeil à l'âge de 48 ans). Les ambiances sont plutôt nostalgiques comme 'Idaho', titre dépouillé rendant hommage à son état d'origine. Josh Ritter livre également quelques boulets musicaux anti-G.W. Bush avec (thin blue flame' ou 'girl un the war'), nostalgique sans oublier la réalité contemporaine donc !
[12 Mai 06, Jean-Marc]


  1 autre article sur Josh Ritter :
   • the Historical conquests of Josh Ritter
  1 article connexe :
   •  Samamidon "But This Chicken Proved...
  3 autres articles sur V2 :
   •  Sexsmith & Kerr "Destination unknown"
   •  Superflu "Tchin tchin"
   •  OP8 featuring Lisa Germano "Slush"

   • Josh Ritter
   • V2 Music

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...