<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur à but non lucratif" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Larry Clark
Wassup rocker (Ad Vitam, USA, 2006)

Wassup rockers - Larry Clark
photos
  

   Dans le South Central de Los Angeles, les habitants sont latinos ou noirs. Les jeunes noirs portent plutôt des pantalons amples, type baggy et écoutent du hip-hop, les latinos portent eux des jeans serrés, font du rock (énergique) et sont fans des Ramones ; d'où l'expression utilisée pour le titre, 'Wassup rockers' ("what's up rockers ?") qui ponctuent les rencontres entre les deux communautés.
    Une bande de copains latinos (ne les appelez pas Méxicains, ils vous répondront à juste titre, Guatémaltèque, Nicaraguéen, etc), Jonathan, Kiko, Milton, Portky, Eddie, Louie et Carlos veulent aller tester leurs planches de skate dans les escaliers sur les pentes de Beverly Hills. La vieille voiture remplie à ras bord jusqu'au coffre est vite stoppée par deux policiers. L'un d'eux a beau avoir vu les Ramones en concert, il immobilise la voiture et oblige la troupe de skateurs à continuer en bus ... Ce ne sont que les débuts des galères de notre équipée...

    Larry Clark filme ces jeunes latinos de manière très naturelle. Le film débute comme un documentaire, avec une séquence qui pourrait également figurer dans une installation vidéo, Jonathan filmé avec deux caméras en écran partagé qui parle de lui. La première partie du film est-elle quasiment un sitcom (invitation aux fêtes, scènes à l'école, répétitions musicales) pour poser les personnages des sept compères. Quant à la seconde partie, c'est la chevauchée sauvage dans Beverly Hills... En fait, plutôt que d'une référence western, il faudrait parler d'un film de Frank Perry, 'the swimmer' (1968), où un personnage passait de piscine en piscine... Des piscines aux skateurs, il n'y a qu'un petit saut quand on sait que ces derniers squattaient les piscines vidées des riches propriétés de la célèbre colline de Los angeles aux débuts du mouvement.
wassup rockers - Larry Clark
   Larry Clark est en terrain connu pour ce qui concerne le milieu adolescent et la culture skate qu'il a toujours photographié puis filmé depuis 'Kids' en 1995. C'est d'ailleurs en reportage photographique qu'il a remarqué deux de ces jeunes latinos habillés d'une drôle de façon, et qu'il a découvert le ghetto de South Central, et se met en danger dans ce milieu inconnu et débordant d'énergie. Les scènes sont parfois improvisées, certaines écrites selon des témoignages des jeunes acteurs. On sent aussi le plaisir amusé qu'il a pris dans sa galerie de personnages de Beverly Hills (un styliste qui voit tout en rose et qui est effrayé lorsque Kiko porte un masque de catcheur méxicain de sa collection d'Art, un réalisateur qui dégaine [certes moins vite que son ombre...] etc).
    Larry Clark saisit aussi la configuration de Los Angeles, superbement rendue dans la séquence de fin, au retour au bercail accompagné par un morceau calme de Mogwaï ; le retour d'Ulysse avec ses guerriers à Itaque après leur Odyssée à Beverly Hills, en revenant par la station Rosa Parks, tout un symbole...



  1 autre article sur Larry Clark :
   • Bully
  2 articles connexes :
   •  Collectif "Crrisp!"
   •  Asia Argento "Le livre de Jérémie...
  1 autre article sur Ad Vitam :
   •  Alain Guiraudie "Voici venu le temps"

   • Ad Vitam Distribution
- 26 Avr. 06

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...