<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Think Curious (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Tom Brosseau - Empty houses are lonely (Fat Cat, USA, 2006)

Tom Brosseau
 photo Sam Jones
     Tom Brosseau est issu d'une famille de musiciens du Dakota du Nord. Après avoir élaboré sa recette country folk consignée dans un album éponyme (2002), il quitte sa ville de Grand Forks et prend la route de la Californie avec sa guitare, destination Los Angeles. En 2005, il remet le couvert pour 'What I mean to say is goodbye' sur le label Loveless. 'Empty houses are lonely' marque ses débuts sur le label Fat Cat et rassemble des titres enregistrés pour la plupart par Gregory Page à San Diego, sur la route de Los Angeles.
    On est tout de suite frappé par l'intonation de sa voix qu'il module parfois très haut. La comparaison avec Jeff Buckley est immanquable, on pense aussi à Devandra Banhart. La musique de Tom Brosseau est minimaliste, le plus souvent accompagné de sa seule guitare, parfois un harmonica ou un violon apparaissent. Avec une instrumentation plus étoffée, basse et différentes percutions, le morceau 'hurt to try' se rapproche lui du répertoire de Vic Chesnutt.
   La signature sur Fat Cat lui confère une plus large notoriété, il faudra compter avec Tom Brosseau dans la grande famille folk.
[07 Avr. 06, Jean-Marc]


  4 autres articles sur Tom Brosseau , les 3 plus récents :
   • Posthumous success
   • Cavalier
   • Grand Forks
  4 autres articles sur Fat Cat , les 3 plus récents :
   •  Tom Brosseau "Posthumous success"
   •  Vetiver "Things from the past"
   •  Tom Brosseau "Cavalier"
   tous les articles sur Fat Cat...

   • Tom Brosseau
   • Fat Cat records
Sebastien Tellier - Sessions (Record Makers, France, 2006)

Sebastien Tellier
    Fin décembre 2005, Sebastien Tellier se retrouve pour une session acoustique l'espace d'une journée avec son pianiste Simon Dalmais. Dix titres voyageant entre 'l'incroyable vérité' (2001) et 'politics' (2004) dont la fameuse 'ritournelle', mais aussi 'la dolce vita', emprunté au répertoire de Christophe et un inédit ('classic') sont ainsi retenus pour cet album 'sessions'.
    Fin janvier 2006, l'album est disponible en version numérique sur l'itms (iTunes Music Store) avant sa sortie physique cette fin mars dans les bacs des disquaires traditionnels, le tout toujours signé sur Records Makers, label fondé par Air. Un mois pour les technophiles et trois mois pour les autres auront donc suffi pour retrouver l'artiste en session particulière chez vous.
    Avec 'sessions', on (re)découvre la pureté des mélodies avec l'instrumentation dépouillée (guitare et piano). Notre homme est un compositeur hors pair. Il en va de même avec son interprétation au chant qui tient la comparaison avec ses pères. La pochette est un hommage à Gainsbourg [2006 est aussi marqué par le 15ème anniversaire de sa mort] qui travaillait le plus souvent ses morceaux au piano, avec ce portrait avec barbe et cigarette dans le nez ... Oui Sebastien Tellier est aussi un musicien trublion !
Voir aussi cette photo prise lors d'une session sur une "plage d'un sponsor" au festival de Cannes en 2001 pour se mettre dans l'ambiance.
[29 Mars 06, Jean-Marc]


  2 articles connexes :
   •  Gilles Peterson "Worldwide festival...
   •  Rougge "Fragments"

   • Record Makers
Nightmares on Wax - In a space outta sound (Warp, Grande-Bretagne, 2006)

Nightmares on Wax
    Nightmares on Wax (N.O.W. alias George Evelyn) était l'une des premières signatures du label Warp en 1988. N.O.W. s'était fait connaître par ses variations très down-tempo autour du célébrissime 'summer in the city' de Quincy Jones pour les titres  'nights interlude' de 'smokers delight' (l'album aux couleurs reggae de 1995) et 'les nuits' de 'carboot soul' (1999). 
    Après des orientations différentes sur 'Mind elevation' (2002), George Evelyn remet le cap sur une musique groovy avec 'in a space outta sound', son 5ème album. N.O.W. visite de nouveau le reggae et le dub jamaïcain, invite des percussions venues des Caraïbes, des rythmes orientaux et africains. Il affectionne également les claviers vintages (piano Rhodes et autres), les sons jazzy / groovy, les cuivres des big-bands, le tout  fusionné dans une musique généreuse. 'the Sweetest', arme redoutable de dancefloor, illustre bien ce mélange réussi, un tempo donné par une basse, un gimmick au piano, des beats répétitifs, une chanteuse jazzy, et quelques choeurs lointains collés en multiples couches.
   Seuls les Anglais connaissent le secret de ces recettes; cette alchimie fonctionnait également avec la réunion Mick Jones (ex Clash) avec Don Letts au sein de Big Audio Dynamite (B.A.D.) et l'on connaît les fusions orientales de Cornershop et de Asian Dub Foundation. Ce nouvel opus confirme ce constat, alors plongeons dans cet espace hors du son !
[21 Mars 06, Jean-Marc]


  5 autres articles sur Warp , les 3 plus récents :
   •  Broadcast "... Investigate Witch...
   •  Warp "20e aniversaire"
   •  Boards Of Canada "Trans Canada...
   tous les articles sur Warp...

   • Nightmares on Wax
   • Warp Records
Radiq - Tomorrow's quest (Logistic records, Japon, 2005)

Radiq - Yoshihiro Hanno
    Yoshihino Hanno livre 'Tomorrow's quest' son second album sous le nom de Radiq. Sa quête du futur nous entraîne dans différents univers sonores, electro-funk, jazz et hip-hop sont ainsi visités ici. Le rappeur français Black Room ouvre l'album avec 'riot', un texte antiraciste sur fond de violons, mélange peu commun. Autre invité, Paul Saint Hilaire (aka Tikiman) pose son dub sur de semblables violons en clôture d'album avec 'the grass roots'. Les deux invités font partie de la quête le temps de cinq titres en tout et participent à la grande fusion de Radiq. Le musicien japonais navigue entre futur et passé, entre technologie et instruments classiques. Sur 'cosmic swing', il expérimente un groove clairsemé de cliquetis électroniques, accompagné de la voix de Black Room hachée au sampler ainsi que d'autres choeurs mélodiques. 'Tomorrow's quest part 2' est un pur morceau jazz avec contrebasse et saxophone. Suivez Radiq dans son voyage sonore ouvert à 360° en posant ce disque sur vos platines, le dépaysement commence aujourd'hui.
[09 Mars 06, Jean-Marc]


   • Radiq (Yoshihiro Hanno)
   • Logistic records

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...