<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "îlot de curiosité" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Nightmares on Wax - In a space outta sound (Warp, Grande-Bretagne, 2006)

Nightmares on Wax
    Nightmares on Wax (N.O.W. alias George Evelyn) était l'une des premières signatures du label Warp en 1988. N.O.W. s'était fait connaître par ses variations très down-tempo autour du célébrissime 'summer in the city' de Quincy Jones pour les titres  'nights interlude' de 'smokers delight' (l'album aux couleurs reggae de 1995) et 'les nuits' de 'carboot soul' (1999). 
    Après des orientations différentes sur 'Mind elevation' (2002), George Evelyn remet le cap sur une musique groovy avec 'in a space outta sound', son 5ème album. N.O.W. visite de nouveau le reggae et le dub jamaïcain, invite des percussions venues des Caraïbes, des rythmes orientaux et africains. Il affectionne également les claviers vintages (piano Rhodes et autres), les sons jazzy / groovy, les cuivres des big-bands, le tout  fusionné dans une musique généreuse. 'the Sweetest', arme redoutable de dancefloor, illustre bien ce mélange réussi, un tempo donné par une basse, un gimmick au piano, des beats répétitifs, une chanteuse jazzy, et quelques choeurs lointains collés en multiples couches.
   Seuls les Anglais connaissent le secret de ces recettes; cette alchimie fonctionnait également avec la réunion Mick Jones (ex Clash) avec Don Letts au sein de Big Audio Dynamite (B.A.D.) et l'on connaît les fusions orientales de Cornershop et de Asian Dub Foundation. Ce nouvel opus confirme ce constat, alors plongeons dans cet espace hors du son !
[21 Mars 06, Jean-Marc]


  5 autres articles sur Warp , les 3 plus récents :
   •  Broadcast "... Investigate Witch...
   •  Warp "20e aniversaire"
   •  Boards Of Canada "Trans Canada...
   tous les articles sur Warp...

   • Nightmares on Wax
   • Warp Records
Radiq - Tomorrow's quest (Logistic records, Japon, 2005)

Radiq - Yoshihiro Hanno
    Yoshihino Hanno livre 'Tomorrow's quest' son second album sous le nom de Radiq. Sa quête du futur nous entraîne dans différents univers sonores, electro-funk, jazz et hip-hop sont ainsi visités ici. Le rappeur français Black Room ouvre l'album avec 'riot', un texte antiraciste sur fond de violons, mélange peu commun. Autre invité, Paul Saint Hilaire (aka Tikiman) pose son dub sur de semblables violons en clôture d'album avec 'the grass roots'. Les deux invités font partie de la quête le temps de cinq titres en tout et participent à la grande fusion de Radiq. Le musicien japonais navigue entre futur et passé, entre technologie et instruments classiques. Sur 'cosmic swing', il expérimente un groove clairsemé de cliquetis électroniques, accompagné de la voix de Black Room hachée au sampler ainsi que d'autres choeurs mélodiques. 'Tomorrow's quest part 2' est un pur morceau jazz avec contrebasse et saxophone. Suivez Radiq dans son voyage sonore ouvert à 360° en posant ce disque sur vos platines, le dépaysement commence aujourd'hui.
[09 Mars 06, Jean-Marc]


   • Radiq (Yoshihiro Hanno)
   • Logistic records
Yves Blanc - La planète bleue vol.04 (Label bleu, France, 2006)

Planète bleue vol.4
  Lorsque les astronautes regardent l'endroit qu'ils ont quitté un instant, ils aperçoivent la planète bleue. Pour ceux qui ne la quittent pas, la planète bleue s'écoute depuis plus de 10 ans sur Couleur 3 menée par Yves Blanc qui nous entraîne pour 1h. hebdomadaire dans des contrées sonores peu fréquentées.
   Depuis 2001, la planète bleue se décline également sur des galettes en polycarbonate de 12 cms. Le 4ème volume vient de paraître avec 13 étapes où l'on trouve entre autres the Album Leaf (le californien Jimmy LaValle parti enregistrer en Islande), le viennois B. Fleischmann, le canadien Marc Leclair (aka Akufen), John Surman (un clarinettiste anglais signé sur ECM), On/Off (des rythmes fous venus de Norvège) ou encore Chöying Drolma & Steve Tibbetts présenté comme un Art of Noise tibétain dans le livret. Parlons justement du livret, très complet avec la présentation détaillée des invités musicaux mais aussi de l'émission et de son animateur tête chercheuse, le tout illustré par Marvano.
   Entre ethnologie et technologie, Yves Blanc fait de grandes enjambées autour de la planète bleue pour remplir nos oreilles d'écouteurs.
[28 Fev. 06, Jean-Marc]


  4 autres articles sur Yves Blanc , les 3 plus récents :
   • Planète Bleue volume 03
   • La planète bleue en 12cm...
   • Planète bleue (la)
  6 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Mendelson "Personne ne le fera pour...
   •  Couleur 3 "Nouvelle grille 2002"
   •  Alain Meyer "Lost songs"
   tous les articles sur / et autour de Yves Blanc ...
  2 autres articles sur Label bleu :
   •  Yves Blanc "Planète Bleue volume 03"
   •  Innocent X "Fugues"

   • Yves Blanc (la Planète Bleue)
   • Label bleu - Bleu Electric - Indigo
Books (the) - Lost and Safe (Tomlab, USA, 2005)

the Books, the band
    Nick Zammuto et Paul de Jong forment the Books depuis leur rencontre à New-York en 2000. Le premier avait déjà quelques disques à son actif sous son nom, le second vient des Pays-Bas et donnait des cours de violoncelle entre autres activités musicales. Tous deux sont des collectionneurs de sons et ont mis en commun leurs bibliothèques sonores (Nick faisant passer Paul de la K7 au DAT par la même occasion), ainsi est né the Books. Leur musique est un collage de sonorités (samples de films, ou sons qu'ils chassent eux même dans leur environnement) associés à des instruments classiques (violoncelle, banjo, mandoline ...) dans les entrailles de leurs ordinateurs. Le mélange est unique, une sorte de rencontre entre Gastr del Sol et Lemonjelly. Nick Zammuto déclare avoir eu une révélation à l'écoute de 'St. Elmo's Fire' de Uilab, réunion de UI et de Stereolab.
   Enregistré dans une vieille demeure victorienne à North Adams (Massachussetts), 'Lost and safe' est leur 3ème album, après 'Tought for good' en 2002 et 'the lemon of pink' en 2004. Le chant (Nick) est présent ici sur la quasi-totalité des morceaux.  Les échantillons piochés ici ou là donnent de la couleur aux titres. Le duo est d'ailleurs très inspiré par la peinture avec la présence d'une réincarnation de Salvador Dali sur les trottoirs de Venice [Floride], ou encore un clin d'oeil à Magritte avec "ceci n'est pas une pipe" dans 'If not now, whenever'. Il est recommandé de réserver une place de choix aux the Books dans votre discothèque !
[21 Fev. 06, Jean-Marc]


   • Books (the)
   • Tomlab

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...