<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Is it really so strange ? (the Smiths)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Books (the) - Lost and Safe (Tomlab, USA, 2005)

the Books, the band
    Nick Zammuto et Paul de Jong forment the Books depuis leur rencontre à New-York en 2000. Le premier avait déjà quelques disques à son actif sous son nom, le second vient des Pays-Bas et donnait des cours de violoncelle entre autres activités musicales. Tous deux sont des collectionneurs de sons et ont mis en commun leurs bibliothèques sonores (Nick faisant passer Paul de la K7 au DAT par la même occasion), ainsi est né the Books. Leur musique est un collage de sonorités (samples de films, ou sons qu'ils chassent eux même dans leur environnement) associés à des instruments classiques (violoncelle, banjo, mandoline ...) dans les entrailles de leurs ordinateurs. Le mélange est unique, une sorte de rencontre entre Gastr del Sol et Lemonjelly. Nick Zammuto déclare avoir eu une révélation à l'écoute de 'St. Elmo's Fire' de Uilab, réunion de UI et de Stereolab.
   Enregistré dans une vieille demeure victorienne à North Adams (Massachussetts), 'Lost and safe' est leur 3ème album, après 'Tought for good' en 2002 et 'the lemon of pink' en 2004. Le chant (Nick) est présent ici sur la quasi-totalité des morceaux.  Les échantillons piochés ici ou là donnent de la couleur aux titres. Le duo est d'ailleurs très inspiré par la peinture avec la présence d'une réincarnation de Salvador Dali sur les trottoirs de Venice [Floride], ou encore un clin d'oeil à Magritte avec "ceci n'est pas une pipe" dans 'If not now, whenever'. Il est recommandé de réserver une place de choix aux the Books dans votre discothèque !
[21 Fev. 06, Jean-Marc]


   • Books (the)
   • Tomlab
B. Fleischmann - the Humbucking Coil (Morr Music, Autriche, 2006)

bernard fleischmann
     B. (Bernard) Fleischmann était batteur dans un groupe de rock lorsqu'il a découvert les machines à l'écoute de Console et des Notwist. A partir de là, il va développer son univers électronique en solo ainsi qu'au sein de Duo505 avec Herbert Weixelbauer. Tout naturellement le musicien viennois se retrouve sur le label allemand Morr Music au catalogue exclusivement electro-pop (Lali Puna, Styrofoam, Ms John Soda et plus récemment Tarwater).
    Révélé à une plus large audience avec 'Welcome Tourist' en 2003, B. Fleischmann nous livre un nouvel opus plus teinté pop et guitares. Il est accompagné de Christof Kurzmann, un compagnon régulier à la clarinette et au chant. 'the Humbucking Coil' est un album calme et lumineux, une electronica discrète avec ici ou là des cliquetis métalliques ou un souffle façon vinyl usagé). B. Fleishmann nous prouve encore une fois tout le savoir-faire d'outre Rhin dans ce domaine, une véritable german touch.
[11 Fev. 06, Jean-Marc]


  1 article connexe :
   •  Yves Blanc "La planète bleue vol.04"
  1 autre article sur Morr Music :
   •  Lali Puna "Scary world theory"

   • Morr Music
Tortoise & Bonnie 'Prince' Billy - the Brave and the bold (Domino, USA, 2006)

Tortoise & Bonnie Prince Billy
    Le prolifique Will Oldham aux multiples pseudonymes (Palace, Bonnie 'Prince' Billy) utilisait le 'thunder road' de Bruce Springsteen en reprise dans certains concerts. Howard Greynolds, le patron de Overcoat records alors employé chez Thrill Jockey, lui avait suggéré d'enregistrer le morceau, le musicien folk avait répondu d'accord si Tortoise était de la partie. Ainsi est née cette collaboration, qui n'aurait dû être au départ qu'une session pour 4 titres. La rencontre a été plus fructueuse puisqu'au final ce sont 3 sessions qui ont été organisées et 10 titres rassemblés pour 'the brave and the bold'. Quelques dates communes sont aussi prévues.
   Outre le boss, Devo, Don Williams, Milton Nascimento, Lungfish, Melanie (une chanteuse hippy-folk), Richard Thompson, the Minutemen ou encore Elton John qui sont ici repris, une large palette de courants musicaux donc ! Les morceaux sont parfois plus folk ('on my own' des Quix*o*tic) ou plus post-rock ('thunder road' ou 'Daniel' de Elton John avec une forte distorsion de la voix de Will Oldham). Voilà une curieuse rencontre autour de reprises non moins curieuses, à écouter sans préjugés et sans modérations.
[1er Fev. 06, Jean-Marc]


  5 autres articles sur Domino , les 3 plus récents :
   •  Von Sudenfed "Von Sudenfed"
   •  Television Personalities "My dark...
   •  Fizzarum "Monochrome plurial"
   tous les articles sur Domino...

   • Domino
Vinicius Cantuaria - Silva (Naïve, Brésil, 2006)

Vinicius Cantuaria

   Le plus new-yorkais des brésiliens, Vinicius Cantuaria signe son 5ème album solo avec 'Silva' réalisé entre Big Apple et Rio. Le guitariste et percussionniste revient avec une bossa saupoudrée de quelques touches électroniques et de jazz avec la trompette de Michael Leonhart sur quelques titres. Quelques morceaux sont co-écrits avec Arto Lindsay, le plus brésilien des new-yorkais, comme 'India', chanté en portuguais et en anglais. Vinicius y évoque Manhattan où il vit une bonne partie de l'année, et l'avait déjà célébré dans 'Rio' ["where the river meets the sea ... "] sur l'album 'Vinicius' en duo avec David Byrne, autre brésilien d'adoption qui avait ressorti des albums de Tom Zé et de Os Mutantes sur son label Luaka Bop. De Manhattan, il nous dit "we can make some money, we can make a big deal, we can shoot a movie before we come back to Brazil".
    Vinicius Cantuaria
ne cesse de faire le grand saut entre les deux Amériques pour le plus grand plaisir de nos oreilles.
[23 Janv. 06, Jean-Marc]


  3 autres articles sur Naïve :
   •  Charles Berberian "Playlist"
   •  Yves Blanc "La planète bleue en...
   •  Paris Dernière "La musique de Paris...

   • Vinicius Cantuaria

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...