<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Think Curious (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Piano Overlord - the Singles collection 03-05 (Money Studies, USA, 2005)

Scott Herren - Piano Overlord
     Pour son projet Piano Overlord, le prolifique Scott Herren est seul aux commandes, contrairement à ses deux autres occupations au sein de Prefuse 73, Savath & Savalas ou encore Delarosa & Asora un musicien aux multiples casquettes bonnets donc. 'the Single collection 03-05' rassemble des ep's et des morceaux inédits, agrémenté de quelques ré-interprétations (Adventure Time projet musical du non moins prolifique Daedalus, Diplo ...).
    Ces compositions ont été ré-arrangées dans son studio en Espagne, sans synthétiseurs ni guitares et autres basses précise le dos du disque. Ici règnent sans partage les instruments vintages, pianos rhodes, fender, et une multitude de percussions, des outils que l'on retrouve chez Money Mark. Scott Herren livre des instrumentaux au groove des années 70 à la croisée du jazz et du hip hop, avec des beats 100% vintages.
[26 Dec. 05, Jean-Marc]


   • Piano Overlord
   • Money studies
Marc Hellner - Marriages (Peacefrog, USA, 2005)

Marc Hellner
      'Marriages' signe le début de la carrière solo de Marc Hellner, après la rupture du groupe Pulseprogramming, dont l'ultime disque est sorti récemment chez Aesthetics, un album de remixes ('Tulsa remix project' avec entre autres Sylvain Chauveau). Marc Hellner poursuivra par contre et devrait même intensifier son implication avec l'Altra. Son album solo est également sous le signe des collaborations. On retrouve en effet John Herndon le percussionniste de Tortoise, le violoncelliste Fred Lonberg-Holm (voir le très beau morceau 'last chances'), et les deux membres de Telefon Tel Aviv, Joshua Eustis et Charles Cooper à la production (ils avaient déjà signé celle de 'Tusla for one second' de Pulseprogramming).
   'Marriages' est un mélange de diverses influences, un croisement entre musique minimaliste (Arvo Pärt, Steve Reich) et electro-pop avec les programmations sonores de ce bidouilleur éclairé de Chicago . Sa voix survole les nappes sonores des neuf plages très nostalgiques de ce premier album (solo mais accompagné nous l'avons vu). Le résultat s'inscrit dans la famille des protégés du label Hefty (Telefon Tel Aviv, Slicker, Phil Ranelin ...), des Postal Service pour rester aux USA, ou encore des poulains du label allemand Morr Music (Lali Puna, B. Fleischmann ...), une grande famille passionnante.
[15 Dec. 05, Jean-Marc]


   • Marc Hellner
   • Peacefrog
Gilles Peterson - Digs America, Brownsood USA (Ubiquity, Grande-Bretagne, 2005)

Gilles Peterson - digs america
    Gilles Peterson (à prononcer Djailles Pitteursonne) est très prisé pour signer des compilations, qui sortent du lot parfois seul rassemblement à caractère commercial. Dans les derniers mois, il nous a ainsi livré 'Gilles Peterson in Africa', '... in Brazil', ainsi qu'un 1er volume de 'BBC sessions' rassemblant des morceaux issus de son émission 'Worldwide'.
    Le label Ubiquity lui a demandé d'ouvrir une nouvelle série ('dig ...') et de creuser dans sa collection de vinyls pour sortir 16 titres soul et jazz d'artistes américains. Le résultat est magnifique et l'on s'étonne d'entendre autant de perles méconnues ('a perfect day' de Bobby Cole, Dorando dont un album sera prochainement réédité par Luv N'Haight division de Ubiquity, 'higher ground' emprunté à Steevie Wonder par Ellen Mc Ilwaine etc).
    Comment fait-il pour dénicher de telles merveilles, ? Réponses dans l'épais livret avec d'autres informations. Gilles Peterson est un grand collectionneur (sa maison appelée 'Bronwswood' [une de ses émissions sur la BBC se nomme 'Bronwswood basement'] est entièrement consacrée à sa collection), un collectionneur partageur, passionnant passeur de musiques. Joining the dots with Gilles Peterson.
[07 Dec. 05, Jean-Marc]


  7 autres articles sur Gilles Peterson , les 3 plus récents :
   • Brazilika
   • Worldwide Festival à Sète 2009
   • Worldwide festival édition Sètoise
   tous les articles sur Gilles Peterson ...
  7 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Aaron Jerome "Time to rearrange"
   •  Couleur 3 "Nouvelle grille 2002"
   •  Koop "Waltz for Koop"
   tous les articles sur / et autour de Gilles Peterson ...

   • Gilles Peterson
   • Ubiquity Records
Sylvain Chauveau - Down to the bone (Disques du Soleil et de l'Acier, France, 2005)

Sylvain Chauveau - Down to the bone, an acoustic tribute to Depeche Mode
   'Let me stripped down to the bone'. Dénuder un morceau jusqu'aux os, en l'occurrence les paroles et les mélodies, voilà la tâche entreprise par Sylvain Chauveau en reprenant onze morceaux du répértoire de Depeche Mode.
    Exit les synthétiseurs du groupe anglais né dans les années 80 ; le musicien toulousain s'entoure de son Ensemble nocturne, piano, guitare acoustique et clarinette en tête, violoncelle et contrebasse en embuscade avec quelques petites touches samplées. La reprise est parfois plus déconstruite, comme 'freelove', morceau passé au hachoir et remonté dans le désordre. Sylvain Chauveau se charge du chant (exercice périlleux qu'il réussit parfaitement ), en ralentissant le tempo original. On sera surpris de (re) découvrir la force des paroles de Martin L. Gore, mises au clair par ces reprises dépouillées, la même clarté musicale que l'on peut trouver chez David Sylvian ou Ryuichi Sakamoto.
    'Down to the bone'
est une excellente porte d'entrée si vous ne connaissez pas encore le travail de Sylvain Chauveau, en solo ou avec les collectifs Arca et Micro:Mega.
[29 Nov. 05, Jean-Marc]


  3 articles connexes :
   •  mrs chan - mr chow - miss (o) "beat...
   •  Pokett "Peak"
   •  Marc Hellner "Marriages"

   • Sylvain Chauveau (Arca - Micro:Mega)
   • Disques du Soleil et de l'Acier

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...