<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "îlot de curiosité" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Idaho - the Lone gunman (Talitres, USA, 2005)

  Contrairement aux apparences, c'est de Californie que nous vient Idaho. Initialement un duo, Jeff Martin continue seul son chemin musical. Après une compilation de titres rares ou inédits en 2002 ('We were young an needed the money'), Idaho livre son 10ème album, 'the lone gunman'.
   Les pianos ainsi que d'autres claviers vintage sont plus présents aux côtés des guitares. Un morceau instrumental est même presque dansant ('U got that gunman thang'), immédiatement contrebalancé par un morceau plus classique ('wet work'). Idaho est toujours un adepte de la lenteur que l'on se rassure (le tic tac de 'the mystery' ne s'emballe pas). A la liste des instruments, il faudrait aussi rajouter la voix de Jeff Martin, qu'il laisse traîner pour assurer les choeurs de ses complaintes, ou encore quelques petits souffles ici ou là. Bienvenue en Idaho pour ce 10ème séjour, prévoyez du temps, vous n'êtes pas prêt de refaire vos bagages.
[23 Oct. 05, Jean-Marc]


  1 autre article sur Idaho :
   • Alas
  8 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  David Bazan "Fewer moving parts ep"
   •  Josh Ritter "the Animal years"
   •  Various tribute "Low, Daniel...
   tous les articles sur / et autour de Idaho ...

   • Idaho
   • Talitres records
Calla - Collisions (Arena rock, USA, 2005)

calla
    'Collisions', le 4ème album de Calla nous arrive tout droit de New-York où vivent depuis quelques temps les trois texans. Le trio livre toujours une musique teintée rock (avec la formule guitare, basse, batterie) avec de bonnes réverbérations et autres expérimentations, du rock expérimental donc. L'influence de groupes anglais de la décennie précédente est perceptible (My Bloody Valentine, Jesus & Mary Chain, Pale Saints ... ) mélangée à celle de formations plus rock d'outre Atlantique (Television en premier lieu). Les guitares cinglantes sonnent leur complainte, mais le groupe sait ménager leurs montures pour accompagner des ballades plus douces. La voix plaintive d'Aurelio Valle sait aussi se faire plus énergique selon les besoins du morceau. Calla reste inclassable, intemporel ... à classer maintenant dans vos playlists si cela n'est déjà fait !
[15 Oct. 05, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Calla :
   • Strenght in numbers
   • Scavengers
  3 articles connexes :
   •  Bill Callahan "Sometimes I wish we...
   •  Anton Corbijn "Control"
   •  Lynne Ramsay "Morven Callar"

   • Calla
Eels - Blinking lights and other revelations (Polydor, USA, 2005)

   Mark Oliver Everest alias E de Eels, n'en a pas fini avec sa douloureuse histoire que l'on découvrait avec 'Electro Shock Blues', son entourage proche décimé par la maladie, le suicide ou des accidents. Véritables thérapie expiatoire, la musique lui a permis de ne pas plonger dans les profondeurs dépressives.
    Les 33 titres et 93 minutes du double album 'Blinking lights and other revelations' tournent autour des tragédies passées, sur les membres de sa familles et amis disparus. Le chanteur à la voix fragile chante son blues sur des ballades ou sur des titres plus énergiques et invite Tom Waits et Peter Buck des R.EM. à ses côtés. Des instrumentaux viennent aérer les lourdes confidences. Guitares, pianos et autres claviers de préférence anciens ou encore des jouets musicaux constituent son orchestre. Les histoires de E sont tristes, c'est indéniable, mais malgré empruntes d'espoirs. S'il en parle c'est aussi une manière de chanter la vie et d'en percer sa lumière.
[10 Oct. 05, Jean-Marc]


  5 autres articles sur Eels , les 3 plus récents :
   • End times
   • Souljacker
   • Daisies of the galaxy
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Various tribute "Low, Daniel...
   •  Adrian Tomine "Scrapbook - 32...
   •  Jenson V. & Adamson A. "Shrek"
   tous les articles sur / et autour de Eels ...

   • Eels
David Pajo - Pajo (Drag City, USA, 2005)

   Si le nom de David Pajo ne vous dit rien, parlons de son ancien groupe mythique Slint ou plus récemment de Zwan, projet avec Billy Corgan (ex Smashing Pumpkins) et Matt Sweeney (une moitié de Superwolf). Le guitariste est aussi apparu dans une impressionante liste de groupes (Tortoise, les groupes de Will Oldham, Stereolab, King Kong ...). Et notre homme se produit également en solo sous les noms de Aerial M et Papa M, projets instrumentaux jusqu'au 'Papa M sings' qui regroupait ses premiers essais de chanteur.
   David Pajo ne se cache désormais plus derrière la 13ème lettre (M) mais apparait à visage découvert. Son album a été enregistré à la maison. Son studio d'enregistrement se limite à un simple ordinateur portable avec son microphone intégré. Voix et guitare sèche sont ainsi passées dans les entrailles de modestes logiciels (aucun mastodonte utilisé dans la profession) pour harmoniser, retravailler et habiller le tout. Quelques amprunts à Neil Young et à Elliott Smith (dont le 2nd album peut être la comparaison la plus évidente avec celui ci) sont aussi passés dans son laptop. Le résultat donne un album sincère et personel signé Pajo, un auteur compositeur hors pair.
[03 Oct. 05, Jean-Marc]


  6 autres articles sur Drag City , les 3 plus récents :
   •  Bill Callahan "Sometimes I wish we...
   •  High Llamas "Can cladders"
   •  Loose Fur "Born again"
   tous les articles sur Drag City...

   • David Pajo
   • Drag City

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...