<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Is it really so strange ? (the Smiths)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Rainer Werner Fassbinder - Rétrospective, partie 2 (Centre Pompidou, Allemagne, 2005)

   Deuxième acte de la rétrospectiveRainer Werner Fassbinder qui aurait eu 60 ce printemps 2005 :

• Tout d'abord Carlotta films édite en Dvd les 8 films ressortis en salles cet automne (rétrospective, 1ère partie) dans 2 coffrets ('le Mariage de Maria Braun' et 'le droit du plus fort' sont aussi disponibles en édition simple).

• Une nouvelle série de 8 films sera projetée dans les salles à partir du 13 avril pour les premiers servis : 'Lili Marleen', 'Le marchand de quatre saisons', 'La femme du chef de gare', 'L'année des 13 lunes', 'Roulette chinoise', 'Le soldat américain', 'L'amour est plus froid que la mort' et 'Prenez garde à la sainte putain'.

• Une rétrospective intégrale des 43 films du cinéaste allemand se déroulera au Centre Pompidou à Paris du 13 avril au 6 juin 2005, accompagnée d'une exposition avec photos, carnets de travail et story-boards. Le centre publiera également une édition française de 'Rainer Werner Fassbinder', ouvrage référence de Thomas Elsaesser déjà sorti en anglais et en allemand. Enfin, en collaboration avec le Goethe Institut (chargé de la promotion de la culture allemande), un colloque réunira anciens collaborateurs, acteurs, cinéastes et spécialistes.
[13 Avr. 05, Jean-Marc]


  1 autre article sur Rainer Werner Fassbinder :
   • Rétrospective, partie 1
  1 article connexe :
   •  Perry Ogden "Pavee Lackeen"
  3 autres articles sur Centre Pompidou :
   •  Atom Egoyan "Rétrospective intégrale"
   •  Bill Viola "Big bang"
   •  Vincente Minnelli "Intégral au...

   • Centre Pompidou (Beaubourg) - Paris
Festival de Cannes - Le menu 2005 (France, 2005)

   La 58ème édition du festival de Cannes, du 11 au 22 mai, voit un retour en force des "auteurs confirmés", des auteurs dont les films de certains ont été absent des dernières sélections (parfois à juste titre ...). Ils représentent la moitié de cette édition (10 sur 20 films en compétition officielle), dont 4 réalisateurs palmés dans le passé (nb : les films dont la date de sortie n'est précisée n'ont encore pas de date fixée)
   • Gus Van Sant (palmé pour "Elephant") avec "Last days", un film sur les derniers jours précédant le suicide de Kurt Cobain, chanteur de Nirvana. [sortie française le 13.05]
   • Wim Wenders (palmé pour "Paris Texas") avec "Don't come knocking" [sortie le 12.10]
   • Lars Von Trier (palmé pour "Dogville") avec "Manderlay", 2ème épisode d'une trilogie annoncée sur l'Amérique [sortie le 9.11]
   • Michael Haneke (palmé pour "la pianiste") avec "Caché" [sortie le 12.10]
   • Jean-Pierre et Luc Dardenne avec "l'enfant", un film annoncé politique.
   • Amos Gitaï avec "Free Zone"
   • Hou Hsia-Hsien avec "Three times"
   • Atom Egoyan avec "Where the truth lies"
   • David Cronenberg avec "A history of violence", un film de "vengeance" [sortie le 2.11]
   • Jim Jarmush avec "Broken flowers" [sortie le 21.09]

Voici les autres sélectionnés de la compétition :
   • Carlos Reygadas, auteur de "Japòn" (film remarqué lors de la Quinzaine des réalisateurs 2002), avec "Batalla en el cielo"
   • Arnaud et Jean-Marie Larrieu (oubliés de la sélection 2003 avec "Un homme, un vrai"), avec "Peindre ou faire l'amour" [sortie le 24.08]
   • Dominik Moll ("Harry, un ami ...") avec "Lemming" [sortie le 11.05]
   • Wang Xiaoshuai ("Beijing bicycle", "So close to paradise") avec "Shangaï dreams"
   • Marco Tullio Giordana avec "Une fois que tu es né..."
   • Kobayashi Masahiro avec "Bashing"
   • Tommy Lee Jones avec "the Three burials of Melquiades Estrada", 1er film d'une star américaine.
   • Hiner Saleem avec "Kilomètre zéro", film irakien.
   • Johnie To avec "Election"
   • Robert Rodriguez (réalisateur "révélé" et protégé depuis de Quentin Tarantino) avec "Sin city", adaptation cinématographique du roman graphique de Frank Miller [sortie le 1er juin]

Aucun film documentaire, ni film d'animation n'est présent dans cette édition. Le genre "action" est lui représenté par 2 films ("Sin city" et "Election").
Un petit tour dans la sélection "Un certain regard", avec entre autres Shinji Aoyama avec "Eli, Eli, Lema Sabachtani ?" qui revient à cette catégorie ("Eureka") après un passage en compétition officielle ("Desert Moon"). François Ozon lui aussi connait le même déclassement avec "le temps qui reste". On note également les présences françaises très diverses de la comédie "Zim and co. (la caisse)" de Pierre Jolivet au 'filmeur", journal filmé d'Alain Cavalier.
   
[12 Avr. 05, Jean-Marc]


  9 autres articles sur Festival de Cannes , les 3 plus récents :
   • menu 2009
   • Palmarès 2008
   • menu 2008
  1 article connexe :
   •  Institut Lumière "Lumière 2009...
   tous les articles sur / et autour de Festival de Cannes ...
Michel Simon - Rétrospective au Reflet Médicis - Paris (Suisse, 2005)

   Michel Simon est né avec l'invention des frères Lumière, en 1895 à Genève. A l'occasion des trente ans de sa disparition, le cinéma Reflet Médicis du quartier latin de Paris lui rend hommage avec une rétrospective de 30 films, pour redécouvrir les multiples visages de cet acteur hors du commun. Tout sauf commun (l'homme avait vécu avec une guenon durant une période), Michel Simon soignait un mystérieux mal-être dans le monde qui l'entourait par le cinéma.
    Parmi les 30 films projetés, on le verra en père Jules dans "l'Atalante" de Jean Vigo, chez Jean Renoir en Boudu (sauvé des eaux), un film qu'il a produit, ou encore dans "drôle de drame" face à Louis Jouvet lors de la fameuse scène "bizarre ..., vous avez dit bizarre..." (une scène obtenue après de nombreuses prises pour une lutte de "pouvoir" entre les deux acteurs), ainsi que dans les films de Sacha Guitry, Marcel Carné, Julien Duvivier, René Clair ou encore de Dreyer (une de ses premières apparition, à l'époque du muet).
    Voilà une rétrospective (qui sera relayée dans quelques villes de province, surveillez vos programmes) pour essayer de percer une partie du mystère Michel Simon.
[07 Avr. 05, Jean-Marc]

Jean-François Amiguet - Au sud des nuages (Suisse, 2005)

   Tout commence par une description quasi ethnologique des personnages, cinq amis vivants accrochés aux pentes du Val d'Hérens dans le Valais suisse : scène de chasse au chamois, raclette, alcool de gentiane et combat de reines (une race de vache). Léon décide ses camarades de faire leur voyage annuel en train pour regagner Pekin via le transmogolien (Sion - Berlin - Moscou - Ulan-Bator - Pekin). Son meilleur ami Adrien (Bernard Verley) est le plus décidé à partir malgré la perte de son troupeau atteint par la maladie. Le vétérinaire déclare forfait et c'est Roger (François Morel) , le neveu de Léon (qualifié de benêt par les autres) parti à la ville (Genève) qui prend sa place. Petit à petit, le groupe se réduit : Léon malade du coeur, les frères Pralong s'inquiètant de leur chien fugueur. A partir de Moscou, Adrien doit supporter la seule compagnie de Roger qu'il n'apprécie guère ...
    Ce rail-movie est construit autour du mutisme d'Adrien et de l'avancée inexorable du train. La destination n'est pas celle que l'on croit, c'est le secret d'Adrien : dans ses nuages. Le film atteind lui aussi son but final malgré son tout petit budget, la réalisation de Jean-François Amiguet et l'interprétation de Bernard Verley touchent au plus juste.
    Le film depuis sa sortie a voyagé dans de nombreux festivals, à commencer par Locarno et il est plutôt rare de voir un film suisse à l'affiche dans l'hexagone (hors mis ceux de JLG [à noter que François Musy, fidèle de JLG, signe le son de ce film]), autant de bonnes raisons d'aller le voir.
[28 Mars 05, Jean-Marc]


  1 autre article sur Jean-François Amiguet :
   • Au sud des nuages, édition dvd

   • Au sud des nuages (Jean-François Amiguet)

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...