<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 De nouvelles déviations apparaîtront. Les esprits curieux se renseigneront. Des caractères intraitables surgiront. (Sollers, Philippe)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


David Sylvian - the Good son vs the only daughter (Samadhi sound, Grande-Bretagne, 2005)

    David Sylvian est rarement présent dans les "médias" (sa voix était déjà "extra-terrestre", l'homme est devenu insaisissable, immatériel). Mais à l'inverse de son isolement médiatique, il s'est toujours tourné vers d'autres musiciens avec des signatures sur son label Samadhi sound, ou à travers des collaborations. C'est donc tout logiquement que nous arrive "the good son vs the only daughter", version revisitée par d'autres musiciens de l'album "Blemish" sorti en 2003. Bon nombre des morceaux proviennent du soleil levant, le pays de son ami Ryuichi Sakamoto (Ryoji Ikeda, Yoshihiro Hanno, Tatsuhiko Asano, Akira Rabelais), mais participent aussi les français de Readymade FC ou indirectement le trompettiste norvégien Nils Petter Molvaer. La sérénité des morceaux originaux est toujours présente avec des nouveaux traitements et un mélange d'instruments traditionnels et modernes. Le design de l'album (magnifique) est lui aussi une déclinaison de l'original.
    A vous de partir à la rencontre du mystère David Sylvian.
[13 Mars 05, Jean-Marc]


  4 autres articles sur David Sylvian , les 3 plus récents :
   • Manafon
   • Everything & Nothing
   • Dead bees on a cake
  2 articles connexes :
   •  Nine Horses "Money for all ep"
   •  Sylvain Chauveau "Down to the bone"
   tous les articles sur / et autour de David Sylvian ...
  3 autres articles sur Samadhi sound :
   •  David Sylvian "Manafon"
   •  Nine Horses "Money for all ep"
   •  Nine Horses "Snow born sorrow"

   • David Sylvian
   • Samadhi sound
Yves Blanc - Planète Bleue volume 03 (Label bleu, 2005)

    L'émission radio de Yves Blanc vient de passer le cap des 10 ans et le cadeau d'anniversaire est un 3ème volume à la collection cd (collection qui n'est pas une compilation comme les autres...). 3ème tour du monde donc sur cette petite galette de 12 cms, voyage à travers les continents mais aussi dans le temps : tantôt futuriste, tantôt traditionnel.
    Décollage pour l'électronique des russes Fizzarum (ils vont bientôt donner une suite au "monochrome plural"....), du bidouilleur mexicain Murcof. Que diriez vous de la guitare magique du norvégien Eivind Aarset, la voix de Michael Lonsdale sur la musique inquiétante de Michel Redolfi ou encore du chant ancestral du peuple de l'île de Paques (Julio Hotu). Pour réunir ces 12 nouveaux morceaux, Yves Blanc a dû négocier des droits autour de notre petite planète bleue, ramenant dans ses bagages des raretés introuvables (Red Leb un français exilé à Nottingam signé sur la résurgence du label mythique Emit ; Amal Murkus chanteuse palestinienne entourée de musiciens israéliens et arabes). Un livret très complet (illustré par le dessinateur Cosey) vous informera sur chaque artiste. Vous voilà prêt pour un nouveau départ.
[07 Mars 05, Jean-Marc]


  4 autres articles sur Yves Blanc , les 3 plus récents :
   • La planète bleue vol.04
   • La planète bleue en 12cm...
   • Planète bleue (la)
  6 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Mendelson "Personne ne le fera pour...
   •  Couleur 3 "Nouvelle grille 2002"
   •  Alain Meyer "Lost songs"
   tous les articles sur / et autour de Yves Blanc ...
  2 autres articles sur Label bleu :
   •  Yves Blanc "La planète bleue vol.04"
   •  Innocent X "Fugues"

   • Yves Blanc (la Planète Bleue)
   • Label bleu - Bleu Electric - Indigo
Sam Prekop - Who's your new professor (Thrill Jockey, USA, 2005)

 crédit J.Newberry
    Après le nouvel album de Archer Prewitt, c'est au tour de Sam Prekop, compagnon de groupe the Sea & Cake, de lever le voile sur son 2ème album solo, "who's your new professor", 5 ans après son 1er album solo au titre éponyme. Si l'on retrouve les mêmes musiciens de la scène post-rock de Chicago (Archer Prewitt [guitare/piano], Rob Mazureck [cuivres] et John Mc Entire [percussions/synthés]), Jim O'Rourke, producteur du 1er, est lui absent de ce nouvel opus. Les couleurs de ce 2nd album sont plus vives que sur le 1er, plus électrique, tout en restant dans des ambiances feutrées comme la voix de Sam Prekop. Comme sur le 1er album, la couverture est une peinture du chanteur / musicien, avec des mots enchevêtrés qui peuvent évoquer un ensemble urbain adossé à une colline. Ce n'est pas le relief de Chicago, mais cette ville reste une fabuleuse source de créativité (la ville est présente dans 'Chicago people') et de renouvellement pour cette grande famille "post-rock", que l'on a toujours autant de plaisir à visiter (et à revisiter).
[28 Fev. 05, Jean-Marc]


  3 articles connexes :
   •  Sea & Cake (the) "Car alarm"
   •  Sea & Cake (the) "Everybody"
   •  Various Artists "Sprout (bande...
  6 autres articles sur Thrill Jockey , les 3 plus récents :
   •  Tortoise "Beacons of Ancestorship"
   •  Sea & Cake (the) "Car alarm"
   •  Sea & Cake (the) "Everybody"
   tous les articles sur Thrill Jockey...

   • Thrill jockey
House of Love (the) - Days run away (Art & Industry, Grande-Bretagne, 2005)

    House of Love se reforme dix ans après leur séparation et après un seul album solo de son chanteur Guy Chadwick ('lazy soft and slow' [une explication pour ces 10 ans] en 1998). La version 2005 est la formation d'origine, puisque le guitariste évincé du groupe en 1990, Terry Bickers fait de nouveau partie de la maison de l'amour.
    Un 1er ep, 'love you too much' est d'orses et déjà dans les bacs, issu d'un album, 'Days run away' [ils auraient pu l'appeler 'years run away'] , à paraître cette fin février [le 28]. Le single arrive guitares en avant et avec la voix intacte de son chanteur, la magie opère toujours. Welcome back House of Love !
[19 Fev. 05, Jean-Marc]


   • House of Love (the)
   • Art & Industry

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...