<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Is it really so strange ? (the Smiths)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Grand National - Kicking the national habit (Recall group, GB, 2004)

    Après un ep, voilà le premier album des Grand National. Ces londoniens revisitent les années 80'. Lawrence Rudd et Rupert Lyddon puisent dans les époques et les styles. Dans leur grand creuset on retrouve une bonne dose de rock, de la disco (avec 'Cherry tree' emprunté à Cerrone), mais aussi du punk, du ska ou du reggae. Leur musique fait aussi référence aux New Order de Police ou encore Public Image Ltd (le groupe de John Lydon [un seul d pour ce Lydon], ex Sex Pistols). Il en résulte des composition très hautes en couleurs avec un sens de la mélodie qui accroche. Grand National a trouvé le remède pour chasser la grisaille de leur ville. Le duo multiplie les instruments et les vocaux avec de savants traitements si bien que l'on se méprendrai sur la taille du groupe. Voilà une réponse anglaise aux productions américaines lyriques des Mercury Rev et Flaming Lips (la musique se nourrit d'aller-retours GB / USA).
nb : à noter la sortie en single de "drink to moving on" le 31 janvier.
[24 Janv. 05, Jean-Marc]


   • Grand National
   • Recall Group (France)
Archer Prewitt - Wilderness (Thrill Jockey, USA, 2005)

    Archer Prewitt fait partie de la famille post-rock de Chicago. On le retrouve au sein de the Sea & Cake, ou aux côtés de son compagnon de groupe Sam Prekop. Avant cela, il officiait dans the Coctails ou comme musicien d'Edith Frost. Voilà un cv bien rempli, et bien il faut encore le compléter par une 2nde activité, les comics. Archer Prewitt dessine les aventures de "Sof' boy" un petit personnage blanc et toujours souriant (aux éditions Drawn & Quarterly). Il avait d'ailleurs invité Chris Ware à jouer du piano sur son 1er album solo, "In the sun".
    Retour donc sur son activité musicale en solo, Archer Prewitt sort son 4ème album "Wilderness" (4ème et demi en comptant le ep "Gerroa songs"). Pour l'occasion, il convoque à ses côtés un ancien membre des Coctails, une bonne partie des ex Poi Dog Pondering, ainsi qu'un musicien de Brian Wilson (Paul Mertens co-responsable des arrangements). Le guitariste pose sa voix sur des compositions à la fois mélancoliques et lumineuses qui trouvent leur source dans la période 65-75.
[17 Janv. 05, Jean-Marc]


  5 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Collectif (revue) "Mome #16"
   •  Sea & Cake (the) "Car alarm"
   •  Sea & Cake (the) "Everybody"
   tous les articles sur / et autour de Archer Prewitt ...
  6 autres articles sur Thrill Jockey , les 3 plus récents :
   •  Tortoise "Beacons of Ancestorship"
   •  Sea & Cake (the) "Car alarm"
   •  Sea & Cake (the) "Everybody"
   tous les articles sur Thrill Jockey...

   • Thrill jockey
Handsome Boy Modeling School - White people (Elektra, USA, 2004)

    Les producteurs hip-hop Prince Paul et Dan the Automator réactivent leur projet Handsome Boy Modeling School, 5 ans après sa création. Il faut dire que les deux producteurs débordent d'activité, Dan the Automator est co-responsable de Gorillaz (avec Damon [Blur] Albarn) et maître d'ouvrage d'un "album à featuring", Lovage. Prince Paul lui n'est jamais très loin des De La Soul et produit toujours autant de groupes hip-hop. La 2ème session de cette école accueille toujours autant de gens d'horizons musicaux très variés (RZA, Mike [Linkin Park] Shinoda, Chan [Cat Power] Marshall, Alex [Franz Ferdinand] Kapranos, De La Soul ainsi que 2 figures du Saturday Night Live Fame pour des interludes parlés), une vraie école de la diversité donc!
[07 Janv. 05, Jean-Marc]


  1 autre article sur Handsome Boy Modeling School :
   • So ho's your girl
  2 articles connexes :
   •  Lovage "Music to make love to your...
   •  DJ Krush "Zen"

   • Elektra
Days (the) - Neverlasting love (France, 2004)

    the Days nous arrive de Lyon d'où ils officient depuis bientôt 10 ans avec un 1er album 'solar spectrum' remarqué par la critique et des 1ères parties prestigieuses (Blur, Wedding Present [ndlr qui viennent de se reformer]...). Leur pop-rock puise ses influences outre manche et utilise exclusivement la langue anglaise (avec des textes soignés et un chant qui ne trahit pas la nationalité de son chanteur!). L'utilisation de cordes (violons...) est elle plus hexagonale et accompagnent souvent des cassures de rythme. Le titre de l'album est le sujet de chaque titre (l'amour qui ne dure jamais), abordé à chaque fois différemment. Cet album ravira les amateurs de pop-rock les plus exigeants qui n'hésitent pas à sortir des sentiers battus (ceux là mêmes qui avaient déjà découvert les Sportsguitar, des lucernois proche de cet esprit).
[31 Dec. 04, Jean-Marc]


  1 autre article sur Days (the) :
   • e.p. log

   • Days (the)

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...