<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur de curiosités" (Un géant du commerce)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Tarwater
Animals, suns & atoms (Kitty-Yo, Allemagne, 2000)


   Tarwater s'était fait connaître hors frontières tardivement avec 'Silur' l'année dernière. Cet album avait été une révélation pour moi, et comme quelques amateurs j'avais remonté leur discographie. Le duo s'était aussi produit sur scène avec plus ou moins de bonheur (des problèmes techniques avaient abrégés un trop court concert lorsque je les avais vu à Genève). Dans l'été, un EP de remixes nous arrivait via un label américain (signés To Rococo Rot, 3rd Eye Foundation etc...), et nous faisait patienter encore un peu...

    On se retrouve donc aujourd'hui avec leur dernière production entre les mains. Après avoir introduit fébrilement l'objet dans le lecteur, on est accueillit par un mélange de voix métalliques et de bidouilles électroniques qui introduit un morceau à la composition pop. Des chœurs samplés, une base mélodique simple à l'orgue, et un refrain ('come on down, break it up' composent la base de ce 'all the ants left Paris' (!!!). Le morceau suivant est un duo avec une superbe voix (Justine Electra) sur quelques notes de pianos samplés qui donnent le tempo. Ce titre ('noon') se termine sur un échange entre la chanteuse et une sitar aux sonorités indiennes.

    Cet album sonne très mélancolique, que ce soit les morceaux instrumentaux, ou les morceaux chantés (renforcé par l'aspect monocorde de la voix du chanteur). Le chant des machines de ces allemands est triste, comme peut l'être le fado des portugais. La musique des Tarwater accompagne nos vagues à l'âme. Attention je ne dis pas que cet album vous plongera dans une sombre dépression, tout est affaire de nuances, d'ailleurs quelques morceaux sont plus joyeux ('song of the moth' ou le refrain entraînant de 'all the ants left Paris'). On retrouve ces ambiances électroniques mélancoliques chez Broadcast, qui viennent de livrer un superbe 'the noise made by people').
   Cet 'animals, suns & atoms' complète parfaitement la discographie des Tarwater et par la même occasion le catalogue du label Kitty-Yo (Gonzales, To Rococo Rot, Laub etc...), un label à surveiller de près!


  2 autres articles sur Tarwater :
   • Donne-moi la main OST
   • [couverture] Tarwater - the Needle was traveling
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Tarwater "Donne-moi la main OST"
   •  B. Fleischmann "the Humbucking Coil"
   •  Philippe Poirier "Qu'est ce qui m'a...
   tous les articles sur / et autour de Tarwater ...
  1 autre article sur Kitty-Yo :
   •  Jimi Tenor "Beyond the stars"

   • Kitty-Yo
- 1er Mai 00

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...