<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 De nouvelles déviations apparaîtront. Les esprits curieux se renseigneront. Des caractères intraitables surgiront. (Sollers, Philippe)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Robert Kramer
Les cités de la plaine (France, 2000)


    Kramer, cinéaste américain, ex-militant, voyageur, exilé, mort il y a un an, a tourné son dernier film autour de Roubaix. "Les cités de la plaine" est la décomposition du parcours d'un immigré fougueux, puis brisé. Suite à sa "chute", où il perd tout, Ben doit réapprendre son rapport au monde.
Kramer lui-même s'est toujours placé dans une démarche de remise en question. Sa vie et son œuvre sont un modèle de ténacité : un combat moral sous la forme d'un engagement / dégagement permanents. Il les a définis comme "une histoire en continuel devenir, le compte-rendu détaillé d'une conscience qui se déplace à travers les lieux et les époques, essayant de survivre, de comprendre, de trouver une maison adéquate". On pourrait aussi dire : une expérimentation des liens (affectifs et sociaux), et de "là où ça résiste".Rétrospective Robert Kramer   Le Groupement National des Cinémas de Recherche lance une rétrospective Robert Kramer qui va circuler en France ces prochains mois.
La brochure distribuée par le GNCR à l'occasion des projections permet de se faire une bonne idée du bonhomme. Et l'Institut de l'Image d'Aix en Provence publie 2 livres autour de Kramer : "Trajets" (entretiens avec Bernard Eisenschitz, notre infatigable sous-titreur national) et "Points de départ" (sous la direction de Vincent Vatrican et Cédric Venail).




  1 autre article sur Robert Kramer :
   • Les cités de la plaine édition dvd
  1 article connexe :
   •  Miles Hyman "Pigalle (texte de Marc...
- 1er Fev. 01

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...