<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Collectif
Non n.4 (Red Ink, USA, 1999)

non

   Non est encore une revue de bandes dessinées. Mais attention il y a revues de b.d. et revues de bande dessinées. Spirou ou le journal de Mickey font partie de la première catégorie, Lapin de l'Association, FrigoBox des éditions Fréon, Strapazzin (en allemand), Bile Noire d'Atrabile (que vous connaissez puisque vous avez lu Bile Noire) et non qui nous vient des U.S.A. sont de la 2ème catégorie. On pourra citer encore outre Atlantique, Blab de Fantagraphics ou Oden de Robot press. Toutes ces revues sont de véritables creusets à talents qui ne demandent qu'à être plus connu. Et pour ces talents non révèlés, c'est souvent une rare chance d'être publié !
   Non n'échappe pas à cette règle. Elle est initiée par un dessinateur, Jordan Crane qui a monté sa propre structure d'édition Red Ink. Au sommaire de ce numéro 4, on trouve donc de jeunes auteurs, le plus confirmé étant Kochalka avec une histoire de flemme... Dave K. revient régulièrement avec un journal intime illustré. Il nous propose également 2 autres histoires, les mutations d'une ville et de ses habitants après un accident chimique et une romance d'adolescent... C'est aussi le genre qu'a choisit Jordan Crane pour une histoire à suivre (débutée dans le n°3), avec des personnages un peu plus âgés. Brian Ralph dessine un singe à l'époque du paléolithique qui construit une machine à voyager dans le temps. Gregory A.Cook nous apprend qu'il porte chance de traverser le parc d'une église à l'aide d'une promenade avec une petite fille de 5 ans. Plus conceptuel, 'Box people' par Aaron Kuehn est un voyage graphique dans une 4ème dimension... Dave Choe au contraire utilise une forme plus littéraire pour un journal intime (encore un !).

   Voilà, je ne vous ai pas tout dévoilé sur ce sommaire. Mais tout de même quelques tendances ce dégagent. Le genre autobiographique est très prisé, on réfléchit donc avec ses personnages qui s'interrogent eux même. On retrouve cette caractéristique dans bon nombre de revues que je vous citaient en préambule... Autre dominante, les histoires mettent souvent en scène des adolescents ou des jeunes adultes. Non est aussi un terrain d'expérimentation graphique et de mise en page, ainsi le noir est remplacé par un vert foncé, les coin de ce numéro sont arrondis, une encre métallique était utilisée pour le sommaire du n°3... On retrouve là une prise de risques que les maisons d'éditions classiques ne prennent plus que ce soit dans la forme ou pour le choix des auteurs, heureusement les maisons d'éditions indépendantes prennent le relais, à vous de suivre...

(illustrations: ci dessus Jordan Crane, ci dessous Brian Ralph. à gauche couverture de Jordan Crane et au centre Dave K)




  1 autre article sur Red Ink :
   •  Jordan Crane "Uptight all night"

   • Red Ink
- 1er Sept. 99

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...