<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 De nouvelles déviations apparaîtront. Les esprits curieux se renseigneront. Des caractères intraitables surgiront. (Sollers, Philippe)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Nadia Raviscioni
La valise (Atrabile, France, 1999)

nadia
nadia
   Un enfant regarde ses parents se séparer. Une valise est prête, elle attend que son propriétaire achève une dernière dispute. Le couple règle ses comptes. L'enfant trouve refuge dans le jeu. On le retrouve plus tard avec ses jouets. Mais ses 3 nounours sont tombés sous le charme d'une poupée prostituée... L'un d'eux confie son histoire à la mère du petit garçon, celle de sa maman qui a quitté son papa, une histoire qu'elle connaît bien. Après une période solitaire, et une traversée du désert où elle essaiera d'aimer un cactus (mais c'est difficile, et surtout ça pique...), elle repartira avec sa valise dans les bras d'un autre homme.

   Nadia Raviscioni nous entraîne dans son imaginaire pour raconter une rupture amoureuse. Dans cet imaginaire, les oursons connaissent les histoires de ruptures, on s'échappe dans une forêt à travers le papier peint de la chambre. On a beau croiser des peluches, cet univers n'est pas très fleur bleue, le vice est présent même dans les jouets. Nadia sait aussi raconter des scènes plus ancrées dans la réalité quotidienne, comme celle de la salle de bains où j'ai appris qu'une femme sait être aussi dégueulasse qu'un homme...

    Si le récit est original, le dessin l'est tout autant. Elle reproduit avec des séries de points l'effet de tramage sur les surfaces pleines, mais un tramage ondulé (contrairement à un tramage plus rectiligne comme celui qui a rendu célèbre Roy Lichtenstein). Elle affectionne aussi la sérigraphie dans d'autres travaux comme l'album 'Interview' ou le collectif du Drozo aux éditions Drozophile. Elle a également publié régulièrement dans la revue 'Bile Noire'.
   Cet album inaugure la dernière collection née chez Atrabile, 'bile blanche', cousine helvétique de la collection Eperluette de l'Association, il est aussi une des rares occasions de voir un peu de sensibilité féminine dans le monde très masculin de la bande dessinée...
 



  11 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Collectif "Drozophile #7"
   •  Collectif "Bile noire 10x10"
   •  Isabelle Pralong "L'éléphant"
   tous les articles sur / et autour de Nadia Raviscioni ...
  31 autres articles sur Atrabile , les 3 plus récents :
   •  Manuele Fior "5000 kilomètres par...
   •  Baladi "Manoeuvres"
   •  Ibn Al Rabin "Sichem & Dina"
   tous les articles sur Atrabile...

   • Nadia Raviscioni
   • Atrabile
- 1er Nov. 99

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...