<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Collectif (revue) - McSweeney's Quarterly #13 (McSweeney, USA, 2004)

   L'éditeur californien McSweeney édite Quarterly, une revue littéraire ouverte sur d'autres formes artistiques. Ainsi sorti l'année dernière, le numéro 13 était consacré au 9ème art. Pour l'occasion, Chris Ware en était le rédacteur en chef et éditeur, bien entendu, le résultat est un ouvrage hors normes.
   La revue, 264 pages au format "roman" est emballée dans une seconde couverture, une grande feuille pliée illustrée par le maître d'ouvrage. Ses plis abritent 2 petits comics, l'un couleur par Ron Rege Jr, l'autre noir et blanc par Jon Porcellino.
   La revue est une véritables anthologie de la bande dessinée nord-américaine, avec des auteurs indépendants des extraits d'ouvrages déjà publiés (aux USA tout au moins) d'auteurs actuels ou qui ont marqué l'histoire de la discipline (Georges Herriman, Charles Schulz [peanuts] ... et le commencement avec un pillage du travail du genevois "inventeur" du genre Rodolphe Töpffer). La revue contient quelques essais plus théoriques. Gare au vertige en se penchant sur la liste des auteurs présents, citons Charles Burns, Chester Brown, Jeffrey Brown, Daniel Clowes, Robert Crumb, Debbie Drechsler, Kaz Archer Prewitt, Joe Saccoe, Art Spiegelman, Adrian Tomine, Jim Woodring ...
   Voilà un ouvrage indispensable (à chercher sur un site marchand d'origine américaine ... section livre en anglais puisqu'il s'agit d'édition en VO !).
nb : l'animation ci-dessus est tirée du dos de couverture, une série de personnages repris par Chris Ware (ici Jimmy Corrigan, Maus, et Mafalda)
[22 Sept. 05, Jean-Marc]


  1 autre article sur McSweeney :
   •  Art Spiegelman "Be a nose !"

   • McSweeney
Vincent Vanoli - Brighton report (Ego comme X, France, 2005)

    Ce n'est pas la forme carnet de voyages (un exercice revenu à la mode ces derniers temps) qu'à choisit Vincent Vanoli pour raconter sa villégiature à Brighton mais le reportage agrémenté de réflexions et anecdotes personnelles. Cela n'était d'ailleurs pas un voyage au sens vacances, mais un séjour de plusieurs années pour des raisons professionnelles, Vanoli y a enseigné entre autres activités (car oui, la bande dessinée ne nourrit pas toujours ses auteurs ...).
    La visite commence par les piers (avancée en bois sur la mer aménagé en attractions foraines), se poursuit à vélo avec les quartiers, ses lieux nocturnes et ses habitants. Brighton est une curieuse ville atypique où semble se concentrer une certaine excentricité attirée par le sud tout en souhaitant britannique (et donc sur l'île). Vanoli nous fait découvrir ainsi un curieux chanteur Everett (alias "the Legend") que seul Brighton peut accueillir. L'album renferme d'ailleurs plusieurs autres épisodes musicaux avec le Fatboy Slim local (qu'il appelle "grand cucul"), ou un "boogie" de l'auteur en concert. Les réflexions personnelles évoquées plus haut de Vanoli sur la ville et ses habitants ne sont pas éloignées de ces fictions oniriques et fantomatiques, je vous laisse les découvrir. 'Brighton report' est un curieux croisement entre l'album de fiction et autobiographique auquel il reprend sa narration et mise en case (superbe travail en bichromie saumon léger) et le carnet de voyage par ses descriptions et croquis de lieux.
    Curieux vous avez dit curieux ... , c'est bien là l'univers de Brighton et de Vanoli.
[14 Sept. 05, Jean-Marc]


  4 autres articles sur Vincent Vanoli , les 3 plus récents :
   • La clinique
   • L'attelage
   • Panique à Saint Pancréas
  3 articles connexes :
   •  Collectif (revue) "Lapin #39"
   •  Périscopages "8e. édition"
   •  Collectif (revue) "Comix Club #9"
   tous les articles sur / et autour de Vincent Vanoli ...
  7 autres articles sur Ego comme X , les 3 plus récents :
   •  James Kochalka "American Elf en...
   •  John Porcellino "Moon lake trails"
   •  Pauline Martin "La meilleure du...
   tous les articles sur Ego comme X...

   • Vincent Vanoli
   • Ego Comme X
Thomas Ott - Cinema panopticum (L'Association, France, 2005)

   Thomas Ott met plus de temps pour gratter la carte noire du même nom qu'un dessinateur conventionnel (en général aidé d'un coloriste, lui même assisté par un ordinateur ...), ce qui explique des sorties plus espacées dans le temps. Il faut aussi préciser que Thomas Ott ne se consacre pas uniquement au format album et livre régulièrement des illustrations pour la presse et s'est aussi essayé à l'animation le temps de deux court-métrages.
   'Cinema panopticum' nous entraîne dans les pas d'une fillette qui se rend à la fête foraine. Après quelques stands trop chers pour sa menue monnaie, elle entre dans une tente aux cinq "boîtes à cinéma muet" (comme la bande dessinée de Thomas Ott), le 'cinema panopticum'. On découvre les cinq histoires en même temps qu'elle introduit ses pièces ... mais seul le lecteur se rendra compte que ces histoires se recoupent avec le préambule, leurs protagonistes sont en effet des personnes croisées dans les stands de la foire ... La fillette le découvrira seulement avec la dernière boîte ...
   Une de ces histoires provient de l'anthologie 'Comics 2000', une histoire refondue dans l'habile construction de ce nouvel album en blanc sur noir (plus exactement un léger ivoire sur noir). Tous les ingrédients du "gratteur" allemand sont une nouvelle fois réunis (univers ultra sombre comme celui de Charles Burns, histoires muettes) dans une mise en scène (et en abîme) magistrale. A noter que l'ouvrage est aussi disponible dans certaines contrées via Edition Moderne.
[07 Sept. 05, Jean-Marc]


  4 autres articles sur Thomas Ott , les 3 plus récents :
   • Unplugged
   • 73304-23-4153-6-96-8
   • La grande famiglia
  13 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  S. Doubinsky | EM | Profondo Rosso ...
   •  Collectif (revue) "Mome #13 winter...
   •  Prix de la ville de Genève pour la ...
   tous les articles sur / et autour de Thomas Ott ...
  31 autres articles sur L'Association , les 3 plus récents :
   •  Collectif (revue) "Lapin #40"
   •  Killoffer "Recapitation"
   •  Collectif (revue) "Lapin #39"
   tous les articles sur L'Association...

   • Thomas Ott
   • L'association
Kaze Dolemite - Pendant ce temps là! (Requins Marteaux (les), France, 2005)

   Les fidèles lecteurs du zata reconnaîtront ici le style de Kaze Dolemite qui accompagnait les couvertures de votre webzine favori avant ses "congés sabbatiques" (ndlr: j'espère 1] que le zata est votre favori, 2] et surtout que vous vous souvenez de Kaze Dolemite).
   Après de nombreuses participations à des revues et fanzines (Jade, Ferraille, ou encore Tchô [le magazine de Titeuf] pour les plus jeunes), des illustrations presse (dimanche.ch, Libération ...), des petits albums auto-édités et bien d'autres choses (formule pour parler des projets encore secrets et qu'il est temps de passer à l'actualité), voici le premier album de Kaze Dolemite, un album cartonné couleur édité par les Requins Marteaux, "Pendant ce temps là !". Chaque case commence par cette formule leitmotiv de la bande dessinée.
    L'histoire nous emmène à Orange village, où l'on suit plusieurs séries de personnages aux péripéties imbriquées, parmi lesquels le shérif, un samouraï (les deux personnages centraux), Mr Seguin, sa chèvre, Bigfoot (animal légendaire nord-américain), les indiens, Vladimir le chien, Albert le chat, Jospehine la taupe et bien d'autres ...
    Voilà un curieux mélange, de multiples fils rouges qui se croisent et tissent un album unique, astucieux et drôle, à l'image de son auteur. On y retrouve de nombreuses influences très diverses, du western au films de kung-fu en passant par ceux de Jacques Tati, le non-sens des Monty Python pour l'histoire ... Côté style, on retrouve l'esprit des affichistes français des années 60 (Carlu, Colin, Cassandre [dubo, dubon, dubonnet ...], Savignac ...) qu'affectionne particulièrement Kaze Dolemite.
   Voilà un album que les libraires auront du mal à classer dans leurs étagères ..., c'est pourquoi il ne faut pas hésiter à les questionner (voir les harceler) pour vous le procurer.
[30 Aou. 05, Jean-Marc]


  15 autres articles sur Kaze Dolemite , les 3 plus récents :
   • [couverture] La campagne présidentielle !
   • [couverture] Les moyens de locomotions
   • [couverture] Les bonnes odeurs de l'été
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Tofépi "Poco Woki, prince des...
   •  Collectif (revue) "Stripburger #44"
   •  Collectif (revue) "Bile noire n.16"
   tous les articles sur / et autour de Kaze Dolemite ...
  2 autres articles sur Requins Marteaux (les) :
   •  Vincent Vanoli "Panique à Saint...
   •  Collectif "Fabuleux furieux! (a...

   • Requins Marteaux (les)

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...