<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 There were kurious oranj (Mark E.Smith, the Fall)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Chantal Ackerman
De l'autre côté (Belgique, 2002)


    Chantal Ackerman clôt le 3ème volet de son triptyque après Est (1993) et Sud (1999). Elle est partie en équipe très réduite au Mexique, près de la frontière américaine, une frontière qui n'est pas simplement un trait sur une carte mais un mur et des barbelés dans le paysage...
   Elle alterne des témoignages avec des plans fixes, très longs, tous en rapport avec les propos des personnes interrogées. Une pancarte battue par un vent violent illustre ainsi la dureté du climat évoquée par le consul mexicain. Ceux ci doivent désormais suite aux contrôles renforcés près des villages, entreprendre une longue marche dans un désert inhospitalier. Un autre plan fixe montre des jeunes mexicains jouer au base-ball, tout un symbole...
  L'équipe du film traverse la frontière et passe de l'autre coté par un poste de douane (cette scène est magnifique, tournée dans une voiture). Chantal Ackerman poursuit son travail de documentaliste en interrogeant les américains sur le phénomène de l'immigration. Elle "piège" (elle lui ment lorsqu'il demande si la caméra tourne...) un tenancier de bar qui ne veut pas de mexicains dans son pays. Le discours est le même chez des propriétaires terriens qui n'hésitera pas à se défendre au cas où l'un d'eux traverse sa propriété... Nous ne somme plus à l'époque du far-west, mais les esprits n'ont pas vraiment évolué. Les américains semblent avoir oublié qu'ils viennent tous de l'immigration...
    Ce film prend encore une autre dimension avec les événements du 11 septembre (survenus en cours de tournage...), on voit ainsi les bannièresétoilées dans de nombreux plans, et la crainte des immigrés mexicains rejoint et se mélange à la psychose ambiante.
   'De l'autre coté' laisse une grande part de réflexion au spectateur, Chantal Ackerman montre avec sobriété (des plans fixes, des témoignages laissés dans la continuité), et une grande efficacité. Le travail sur ce film continue bien après sa projection...



  1 article connexe :
   •  Joel & Ethan Coen "No country for...
- 1er Juin 02

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...