<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Is it really so strange ? (the Smiths)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Pablo Trapero
El Bonaerense (Argentine, 2002)



    Zapa travaille comme serrurier dans un village argentin. Il se retrouve mêlé dans un larcin, entraîné par son patron (Zapa ne sait pas dire non). Son oncle qui travaille dans la police lui évite la prison, et l'envoie en rééducation dans une école de police à Buenos Aeres.
Il partage cours en école et pratique en commissariat. Enfin pour ce qui est de la pratique, Zapa commence par réparer les véhicules et autres tâches réservées aux stagiaires. Il se fait remarquer par le nouveau commissaire, et monte rapidement les échelons pour devenir son assistant. Les activités du commissaire relèvent plus de la contrebande et autres combines. Zapa se retrouve de nouveau mêlé dans une sombre affaire, seul l'uniforme change...

    Pablo Trapero s'était fait connaître avec 'Mondo Grua', ce deuxième film confirme tout le talent de ce réalisateur argentin. Le chaos de la ville et du commissariat du 'El bonaerense', un quartier de Buenos Aeres, contraste avec le calme village que quitte Zapa. Le personnage de Zapa (le spectateur avec) est plongé dans un milieu hostile et inconnu. Le quotidien du commissariat rime avec trafics, corruption, et autres bavures. Dans le quartier du Bonaerense on sort les armes à feu pour n'importe quelle occasion, pour arrêter des mobylettes, des trafiquants, ou pour le jour de l'an (où tout le monde tire en l'air, et pas seulement du petit calibre !). 'El Bonaerense' n'est pas un "Police Academy underground", mais plus le portrait de Zapa, un jeune homme perdu, qui ne sait pas dire non.

    Pablo Trapero
utilise divers éléments pour faire passer l'atmosphère du film, des plans étudiés, un travail sur la couleur et le son (comme le bruit des santons dans une crèche). Il maîtrise fort bien son sujet, et développe un langage cinématographique qui lui est propre (difficile de l'associer à d'autres réalisateurs ou mouvements), un langage qui parlera aux spectateurs exigeants et curieux que vous êtes !




  4 autres articles sur Pablo Trapero , les 3 plus récents :
   • Leonera
   • Rétrospective à la Cinémathèque
   • Voyage en famille
  2 articles connexes :
   •  Festival de Cannes "menu 2008"
   •  Pablo Reyero "La croix du sud"
   tous les articles sur / et autour de Pablo Trapero ...
- 1er Juin 02

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...