<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 De nouvelles déviations apparaîtront. Les esprits curieux se renseigneront. Des caractères intraitables surgiront. (Sollers, Philippe)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Christophe Honoré
17 fois Cécile Cassard (France, 2002)
Date de sortie française :
10 juillet 2002


      Cécile Cassard vit en province. Le film débute par une sombre histoire de suicide de son mari pour des questions d'assurance vie. Cécile Cassard se retrouve donc seule avec son jeune fils, Lucas. Elle éprouve d'énormes difficultés à communiquer avec lui, ou à faire preuve d'affection... Personne ne réussit à l'aider dans ses difficultés, que cela soit l'institutrice de son fils ou sa soeur (Jeanne Balibar). Prétextant une séance de cinéma, elle lui confie son fils. Mais elle prend la fuite, quitte la région de Tours pour Toulouse. Elle y rencontre de nouveaux amis. L'un d'entre eux, un barman homosexuel (Romain Duris), essaye de lui redonner goût aux choses, à la vie...
     La complexité du personnage est bien rendue par Béatrice Dalle. Difficile de s'identifier à Cécile Cassard, une femme qui n'arrive pas à être une mère, Béatrice Dalle y parvient. Mais ce premier film de Christophe Honoré ne convainc pas vraiment, avec notamment un sentiment de confusion... Il se veut un portrait en 17 moments de la vie de Cécile Cassard, avec les nombreux personnages et histoires annexes, cela fait peut être beaucoup...
    Enfin quelques points sont tout de même à relever, comme le travail original sur l'image (avec des projections vidéos sur les murs, le mari décédé apparaissant ainsi en "fantôme"). Autre bonne surprise du film, la bande-son est soignée, avec des morceaux d'Experience ou un magnifique titre de générique 'Pretty killer' des Lily's Margot.

- 1er Juin 02

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...