<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "îlot de curiosité" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Hany Abu-Assad
Le mariage de Rana (Palestine, 2002)


    Rana joue son destin en une journée. Les données du problème sont imposées par son père qui quitte Jerusalem-Est pour s'établir en Egypte. Sa fille doit le suivre si elle ne se marie pas avec l'un des prétendants notés sur une liste. Mais voilà, Rana aime un autre homme qui n'est pas sur cette liste, un comédien Khalil. Elle décide de le rejoindre et de persuader son père qui rêvait d'un gendre notable. Elle parcourt donc la ville, croise les soldats, franchit les barrages, essaye de réunir les autorités nécessaires... Bref, le mariage devient un vrai parcours du combattant !
    Très ancré dans une réalité tragique, le décor militaire devient irréel, absurde. Rana croise une patrouille de soldats dans les ruelles de la vielle ville, quelques instants plus tard au même endroit ce sont des jeunes écolières qui passent. Le ton du film est très bien trouvé pour ce 1er film du palestinien Abu-Assad.
     Le tournage a été particulièrement difficile, la situation devenait de plus en plus tendue, et les chars ont investi les lieux quelques jours après la fin du tournage, comme à Ramallah, ville en partie détruite après ces incursions militaires...
    Le moyen et proche orient était très présent cette année à Cannes puisque l'israélien Amos Gitaï (Kedma) et le palestinien Eli Souleman (Intervention divine) étaient en compétition officielle (également 'Ararat' le film sur l'Arménie d'Atom Egoyan).     

N.B. : le film est sous titré "Jérusalem, another day"



- 1er Juin 02

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...