<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur de curiosités" (Un géant du commerce)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Bernard Emond
20h17 Rue Darling (Canada, 2003)
Date de sortie française :
inconnue


    Gérard est un ancien journaliste de fait divers. Il tente de refaire surface en laissant la bouteille avec l'aide des alcooliques anonymes. Un soir, son ex-femme lui demande un service, et quitte son appartement, rue Darling sur Hochelaga, un quartier populaire de Montréal. A son retour, il découvre son immeuble détruit par les flammes. Gérard va mener une enquête sur cet incendie, cette fois ci pour son propre compte. Sa vie n'a tenu qu'à un lacet détaché et à un banal accident au retour de son ex-femme qui l'ont retardé et l'auront sauvé de l'explosion. Il essaiera de comprendre pourquoi il a été épargné, contrairement à certains de ses voisins. En fouillant le passé des habitants de son immeuble, il replonge dans un passé personnel douloureux, pas très glorieux...
    
    Bernard Emond adapte à l'écran un de ses courts romans. Il déclare avoir remanié le roman originel en fonction de Luc Picard, l'interprète principal, qu'il avait découvert dans son 1er long-métrage, "la femme qui boit" (déjà présent à la critique en 2001, mais non distribué en France). Plus qu'un interprète principal Luc Picard est omniprésent dans le film, on le voit dans tous les plans, ainsi qu'en voix off pour livrer ses réflexions intérieures. Ce principe donne un film très littéraire, un roman noir sans détective privé, mais avec un antihéros aux prises avec l'alcool et un passé raté. Ancien réalisateur de documentaire, on retrouve un souci du détail et du réel dans le 2ème long-métrage de Bernard Emond. Le réalisateur connaît bien le quartier de Hochelaga pour y avoir vécu et y avait déjà tourné certains de ses documentaires.

    "20h17 rue Darling" est intéressant à plus d'un titre, on espère qu'il trouvera un distributeur de ce côté-ci de l'Atlantique et trouvera une place dans le cinéma francophone (l'accent québécois est parfois dur à comprendre !).



  1 article connexe :
   •  Festival de Locarno "Edition 2009"
- 1er Juin 03

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...