<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur de curiosités" (Un géant du commerce)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Enrique Colina
Entre ciclones (Cuba, 2003)
Date de sortie française :
inconnue


          Tomas sort de l'école des télécom. Il commence son apprentissage dans la compagnie d'Etat avec un ancien, "le Conde". Le courant a du mal à passer entre les deux hommes, Tomas se heurte à la rigidité du vieil employé, et aimerait bien pouvoir contourner les règles pour se faire un peu plus d'argent.
    A la maison, la situation de Tomas n'est guère meilleure. Sa maison vient de s'effondrer après le passage d'un cyclone, après un séjour dans un foyer collectif, il décide de revenir chez Monica, une coiffeuse très jalouse qui lui mène la vie dure, et n'hésite pas à recourir à la sorcellerie pour venir à ses fins...
   Son frère refait surface après un séjour en prison. Il tente de le mêler à de nouvelles affaires louches et dangereuses... Vous l'aurez compris la vie de Tomas n'est pas simple dans un pays qui ne l'est pas. Il accumule les ennuis, et aggrave la situation en tombant amoureux d'une photographe étrangère. Il partage également les soucis des autres, comme les relations conflictuelles entre "le Conde" et sa fille amateur de rock satanique !

    Le cinéma cubain a du mal à trouver un nouveau souffle après le succès hors de ses frontières de "Fraise et chocolat" de Juan-Carlos Tabio & Toma Gutiérrez Alea (ce dernier est décédé en 1996) . Ses successeurs semblent vouloir appliquer les mêmes recettes, leurs films sont basés sur le ton de la comédie (peut-il en être autrement à Cuba ?), manque le je ne sais quoi qui laisse la comparaison avec l'illustre prédécesseur un peu fade... "Entre ciclones" est certes agréable à regarder, mais ne laissera pas une trace indélébile...

    Son réalisateur Enrique Colina réalise son 1er long-métrage à près de soixante ans. Il rejoint les nombreux critiques de cinéma qui sont passés à la réalisation (il est critique depuis 1968, et participe à une émission hebdomadaire sur le cinéma à la télévision cubaine).

    Si vous voulez vous détendre en vous dépaysant (le film est très pittoresque ...), "Entre ciclones" remplira sa mission, mais n'attendez rien de révolutionnaire.



- 1er Juil. 03

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...