<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur de curiosités" (Un géant du commerce)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Allan Mindel
Milwaukee Minnesota (USA, 2003)


    Albert Buroughs est un jeune homme attardé qui vit à Milwaukee dans le Michigan (il y a bien un bug, volontaire, dans le titre du film !). Sa mère l'accompagne tous les jours à son travail dans un magasin de reprographie. Mais Albert excelle dans un domaine, la pêche. Il déclare entendre les poissons sous la glace. C'est ainsi qu'il rafle tous les concours de pêche de la région (où l'accompagne également sa mère) et s'est fait une petite fortune en billet vert.
    Voilà une proie idéale pour Tuey une jeune femme excentrique qui arrive en ville avec son jeune frère souffrant. Elle aborde Albert en prétendant écrire un article sur ses exploits et commence à éliminer les obstacles qui la sépare de la fortune... Mais voilà que les plans de la jeune femme se voient contrariés par l'arrivée de Jerry, un représentant de commerce qui prétend être le père d'Albert...

    Le scénario est simple, il s'agit d'un pigeon à plumer, reste à savoir qui va le plumer et comment. Vous rajoutez un bon imbroglio de personnes (qui est le père d'Albert, quelles sont les relations entre les personnages). Vous placez tout ceci dans un décor hivernal du Michigan, avec des costumes voyants (l'anorak orange et la chapka d'Albert ou les tenues rose bonbon de Tuey), vous obtenez "Milwaukee Minnesota".

    C'est le premier film d'Allan Mindel qui ne débute pas pour autant dans le cinéma. Jugez plutôt, responsable de production sur "My own private Idaho" de Gus Van Sant ou encore cofondateur d'une agence d'acteurs (Uma Thurman, Isabella Rosselini...).

    On regrettera le manque d'originalité et une certaine confusion dans le scénario. Dans le genre arnaque et imbroglio dans un décor de neige (ca fait beaucoup de points communs...), on préférera sans aucune hésitation le "Fargo" des frères Coen. Il faut toujours préférer les originaux aux copies (c'est d'ailleurs une morale de ce film !).



- 1er Juil. 03

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...