<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Nuri Bilge Ceylan
Uzak (lointain) (Turquie, 2003)
Date de sortie française :
inconnue


    Mahmut, un photographe indépendant à la quarantaine vit seul dans son appartement à Istanbul. Un jeune cousin, Yusuf arrive d'un petit village où l'usine principale vient de fermer pour se faire embaucher comme marin au port de la grande ville. Mahmut est en pleine crise existentielle, et se serait bien passé de devoir partager son appartement. Le photographe est du genre solitaire depuis le départ de sa femme. Il apprend que celle-ci projette de partir au Canada et lui demande une clarification de leur divorce. Il voit épisodiquement une femme, mais la relation est vouée à l'échec... Les relations sont aussi difficiles avec sa mère malade. Sa sœur le sermonne en lui demandant de l'aider. La cohabitation avec Yusuf n'est pas simple, Mahmut est très maniaque, et son séjour s'éternise, il n'y a pas de travail au port ...

     Vous allez me dire à la lecture de ce qui précède que 'Uzak' ne doit pas être un film très drôle et que la dépression guette son spectateur. Certes l'humour n'est pas sa caractéristique principale, le film est avant tout introspectif, mais il n'en est pas dénué. Nuri Bilge Ceylan affectionne les longs plans fixes, avec une action parfois suggérée par le seul son. La suggestion est très importante dans son cinéma, ce qui nécessite une attention particulière du spectateur, une fois la porte d'entrée trouvée vous ne devez plus en sortir. Vous resterez même dans le film en quittant la salle. 'Uzak' interpelle et questionnera longtemps le spectateur attentif.

     Nuri Bilge Ceylan réalise ce film avec une très grande économie de moyens. L'appartement de Mahmut est l'appartement du réalisateur. Les acteurs sont de sa famille. L'interprète de Yusuf est véritablement son cousin, décédé depuis dans un accident de voiture, sa femme est aussi présente, et Mahmut est joué par un ami, un acteur non professionnel. Ceylan s'est nourri d'un certain cinéma, particulièrement Tarkovski et Ozu (voir ses plans fixes). Il se déclare aussi influencé par la noirceur de Tcheckhov.

    'Uzak' nous parle des difficultés d'un homme en crise, de la dualité de l'homme (Mahmut n'est pas seulement égoïste, il tend par exemple la main à son cousin en l'embauchant comme assistant le temps d'un reportage à l'extérieur). Le film nous montre aussi une ville qui piège ses habitants (comme une souris dans la cuisine de l'appartement de Mahmut...). Les thèmes sont ici universels et devraient parler à chacun d'entre nous.
     Voilà donc une très agréable découverte (enfin demi, puisque le festival d'Angers l'avait déjà remarqué avec son 1er long métrage, 'nuages de mai'), la seule de cette compétition, ne manquez pas de découvrir à votre tour ce cinéaste singulier, 'Uzak' sera prochainement distribué en France.
Double prix d'interprétation masculine pour (Muzaffer Özdemir et Mehmet Emin Toprak,
Prix du Jury



  4 autres articles sur Nuri Bilge Ceylan , les 3 plus récents :
   • Les trois singes
   • Les climats
   • Les climats
  6 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Festival Paris Cinéma "Edition 2009"
   •  Festival de Cannes "menu 2009"
   •  Festival de Cannes "Palmarès 2008"
   tous les articles sur / et autour de Nuri Bilge Ceylan ...

   • Nuri Bilge Ceylan
- 1er Juin 03

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...