<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Is it really so strange ? (the Smiths)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Olivier Assayas
Fin août, début septembre (France, 1999)

   Olivier Assayas nous montre une amitié entre Gabriel (M.Amalric) et Adrien (F.Cluzet). De fin août, à début septembre de l'année suivante, on les rencontre au rythme des occasions de leurs vies, une vente d'appartement, un nouveau travail etc... Adrien est un écrivain pas trop connu mais pas trop inconnu non plus. Gabriel travaille autour de l'écriture (la télévision, puis un éditeur). L'un est expansif (Gabriel), l'autre plus taciturne, plus renfermé (Adrien). Ils partagent des amis communs que l'on rencontre régulièrement, comme Jenny (J.Balibar), que Gabriel vient de quitter pour Anne (V.Ledoyen). On voit donc évoluer cette sphère relationnelle ...

    C'est l'occasion pour Olivier Assayas de monter un film personnel, avec des parties proche de sa vie, comme l'admiration de Gabriel pour les livres d'Adrien, que l'on peut rapprocher de la relation Assayas / Serge Daney. Tous deux ont écrit pour les Cahiers du cinéma (Assayas comme découvreur du cinéma taïwanais !), mais Serge Daney est malheureusement décédé trop tôt... On peut aussi faire un rapprochement avec 'Dans sa peau', livre aux éditions de l'Arpenteur de son frère Michka (que l'on pouvait entendre à une époque avec B.Lenoir certains soirs sur les ondes de France Inter...) où il était aussi question de suivre une personne (le père). En tout cas le film est très subtil, très fin, le non filmé, les périodes que l'on ne voit pas sont aussi très importantes.
   Un coup d'oeil au générique permet de se rendre compte de la fidélité d'Assayas (on y retrouve Arsinée Khanjian [Mme Atom Egoyan], Nathalie Richard, V. Ledoyen). Autre bon goût avec la bande son, avec au rendez vous les Sonic Youth ou encore Stereolab ... Le film est assez dur à résumer, mais il laisse au spectateur matière à réflexion, c'est ce que l'on attend de ce genre de film.
 



  2 autres articles sur Olivier Assayas :
   • Clean
   • Demonlover
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Festival de Cannes "menu 2007"
   •  Festival de Cannes "Le menu 2004"
   •  Arnaud Desplechin "Esther Kahn"
   tous les articles sur / et autour de Olivier Assayas ...
- 1er Juin 99

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...