<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 De nouvelles déviations apparaîtront. Les esprits curieux se renseigneront. Des caractères intraitables surgiront. (Sollers, Philippe)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Tardi
Le der des ders (Casterman, France, 1997)

    La sortie du 'Der des ders' est pour moi l'occasion de vous présenter un maître de la bande dessinées. Pas d'hésitations dans le qualificatif quand on voit le travail de Tardi. Sa réputation va d'ailleurs plus loin que le 9ème art, il est possible de voir sa barbe sur un plateau de télévision et le grand public connait au moins son nom. Jacques Tardi nous fait partager son goût pour le début du siècle, avec l'architecture du vieux Paris, des locomotives à vapeur... Avec cette adaptation du livre de Didier Daeninckx, Tardi revient sur un cadre familier, Paris et sa banlieue quelques années après la guerre de 14-18, et un détective (après les fameuses adaptations de Nestor Burma de Léo Malet), Eugène Marlot, un ancien poilu qui s'en bien sortir physiquement (un peu moins mentalement). Ce détective va baigner dans une affaire qui prend racine dans une histoire oublié dans les livres d'histoire (c'est des choses qui arrivent...): une révolte de bolcheviks voulant rentrer au pays après la révolution russe de 17 avorté dans le sang par l'armée russe aidée par l'armée française. On croise dans cette histoire des poilus moins chanceux, dans des hospices spécialisés, un américain qui trafique des produits US (des jeans...) à Paris, des révolutionnaires etc....
    Le trait de Tardi est superbe la mise en case est dynamique, donne le rythme d'une histoire passionnante, et en plus avec tous les détails qu'utilise Tardi (des publicités d'époque sur les murs des immeubles par exemple). Si vous découvrez l'auteur par cet album, replongez vous dans les Nestor Burma, dans les Adèle Blanc-Sec. On peut retrouver le Paris des années 1900 dans le travail d'illustration sur 'Voyage au bout de la nuit', 'Mort à crédit' et 'casse-pipe' de Louis-Ferdinand Celine (attention ne pas passer à cotés de ses chefs d'oeuvres de la littérature sous peine que son auteur a fini ses jours anti-sémites). Les deux premiers sont récemment réédité par Gallimard (dans la feu-collection Futuropolis - Gallimard, dont je vous avais déjà parlé...)
A cet instant précis, deux insomniaques entamèrent dans le couloir un débat sur les mérites comparés de Bakounine, Louise Michel et Malatesta...A cet instant précis, Ménard se reveilla !
     -... et merde !!!
     - Hé...
     - Désolé !
     - A



  13 autres articles sur Tardi , les 3 plus récents :
   • Putain de guerre ! 1917-1918-1919
   • Tardi in english
   • Journal de guerre, 1917
   tous les articles sur Tardi ...
  8 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Joe Sacco "Gaza 1956, en marge de...
   •  S. Doubinsky | EM | Profondo Rosso ...
   •  Festival d'Angoulême "Programme 2008"
   tous les articles sur / et autour de Tardi ...
  14 autres articles sur Casterman , les 3 plus récents :
   •  Tardi "Putain de guerre !...
   •  Loustal "Coronado (sc. Denis Lahane)"
   •  Tardi "Journal de guerre, 1917"
   tous les articles sur Casterman...

   • Casterman
- 1er Janv. 98

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...