<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Abbas Kiarostami
Le goût de la cerise (Iran, 1997)

     L'homme ci-contre est en pleine réflexion. Réflexion sur son avenir qu'il envisage de façon funeste. Pour ce faire, il a élaboré une mise en scène, mais elle nécessite une action extérieure. On le voit donc chercher une aide auprès de différentes personnes (un jeune kurd, qui rentre à la caserne, des ouvriers d'une carrière, un vieillard...). Il sillonne donc la colline avoisinant Téhéran, à bord de son 4x4, tournant autour de l'endroit choisi. Le vieillard lui racontera qu'il fut lui même fatigué de la vie, qu'il avait décidé de se pendre au petit matin sur un figuier, qu'il avait eut des difficultés, qu'il avait vu le lever du soleil, que des enfants sur le chemin de l'école lui avaient alors demandé d'attraper des figues inaccessibles, qu'il en avait manger une, et le goût de la vie lui était revenu. Les interrogations seront alors plus grandes.
    La fin du film est d'ailleurs ouverte à différentes interprétations (pour moi il ne passe pas à l'acte, mais bon cela n'engage que moi...). Ce film est peu conventionnel, Abbas Kiarostami prend le temps de filmer, le film commence avec un long trajet au coté du conducteur du 4x4, le cadrant avec la vue extérieure pendant 15 minutes. Ce cinéma est humaniste, avec des mots, des gestes et des attitudes simples, il nous touche encore plus (il a également su toucher le jury du festival de Cannes 97, puisqu'il a obtenu la palme d'or). Le rapport entre les moyens mis en oeuvre et l'effet du film sur le spectateur est inversement proportionnel aux films américains [ r(kariostami) = 1 / r(films_USA) pour les matheux !]. Abbas Kiarostami avait filmé dans des films précédents l'espoir de vie après les terribles tremblements de terre en Iran ('Et la vie continue'...), ce film avec un sujet opposé s'en rapproche !


  4 autres articles sur Abbas Kiarostami , les 3 plus récents :
   • Five
   • Ten
   • A.B.C. Africa
  5 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Nuri Bilge Ceylan "Les climats"
   •  Shohei Imamura "Décès..."
   •  Shahbazi Parviz "Deep breath"
   tous les articles sur / et autour de Abbas Kiarostami ...
- 1er Janv. 98

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...