<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


S. Doubinsky | EM | Profondo Rosso - Jours de lumière (Homecooking, France, 2009)

Jours de lumière - Sébastien Doubinsky - EM - Profondo Rosso
diaporama

    Billy Sherman prend la fuite après avoir abattu sa femme et son amant, l'ami Jeff. Lors de sa cavale, il se souvient de son passé avec Susan, et décharge sa colère comme le fait l'orage avec la foudre ...
    On doit cette nouvelle, road-movie tumultueux et sanglant à Sébastien Doubinsky. Cet écrivain né à Paris a passé une longue partie de son enfance aux USA d'où il tire des influences littéraires, comme le roman noir. Il vit actuellement au pays de sa femme danoise. ‘Jours de lumière’ a été écrit en langue anglaise avant d'être traduit en français par l'écrivain.
    Mais ‘jours de lumière’ n'est pas seulement une nouvelle rythmée en 51 coups de tonnerre, l'ouvrage est illustré par des dessins de EM (Eric Mahé) et une bande-son de Profondo Rosso, des compléments rénnais. EM (initiateur de la revue ‘dessins’ à la Chose) ne transcrit pas littéralement le texte privilégiant plus son imagination et celle du lecteur. Certains dessins sont si noirs que l'on pensera aux cartes à gratter de Thomas Ott. On pensera d'ailleurs à la ‘soupe aux poulets’ de Ed McBain que le Suisse avait illustré pour les éditions Desmoures.
Le groupe Profondo Rosso accompagne la chevauchée motorisée de Billy Sherman, ainsi que ses états d'âme avec des ballades instrumentales, entre calme (de la tempête) et déchaînement des éléments. Le groupe fait à cette occasion une tournée des librairies (à Paris, le 7 juillet au Monte en l'air, le 8 chez Philippe le libraire, voir les autres dates sur le site du groupe)
   On doit cet ouvrage à lire, à regarder et à écouter aux nouvelles éditions rénnaises Homecooking. On connaissait le roman ou la nouvelle illustrée (comme la collection du même nom chez Futuropolis avec entre autres un Orson Welles / Tardi, Ed McBain / Gotting, Vilar / Baudoin ... ), la bande dessinée liée à une oeuvre musicale (les collaborations de Baladi avec Ghostape et Brice Catherin dans la collection Morceau de la Cafetière), ‘jours de lumière’ ajoute une troisième dimension.
[06 Juil. 09, Jean-Marc]


  1 autre article sur Homecooking :
   •  Homecooking "Nouvelle maison...

   • Homecooking
Gabrielle Bell - Cecil and Jordan in New York stories (Drawn & Quarterly, USA, 2009)

Gabrielle Bell - Cecil and Jordan in New York stories
Gabrielle Bell Diaporama

   Gabrielle Bell participe à de nombreux collectifs, comme la revue ‘Mome’ de Fantagraphics (elle signait la couverture du 1e numéro), l'anthologie ‘Kramer's Ergot’ chez Buenaventura Press ou encore ‘D+Q Showcase’ de l'éditeur anglophone de Montréal, Drawn & Quarterly. Elle y développe des histoires plus ou moins auto-fictionnelles (des fictions teintées d'autobiographie). Parfois l'autobiographie prend le dessus, comme dans ‘Lucky’, une série de comic, regroupé dans un volume (un 2e. est prévu). Comme ce présent ouvrage, cela reste en version originale, signalons que l'An 2 avait traduit en français un recueil, ‘quand je serai vieille et autres histoires’.
   ‘Cecil and Jordan in New York stories’ reprend des nouvelles graphiques parues dans les collectifs pré-cités, dans un registre plus fictionnel, tout en conservant un certain degré d'autobiographie . Gabrielle Bell est devenue new-yorkaise récemment, pour suivre son compagnon, après avoir résidé à San Fransisco. Cette même nouvelle, fantastique (une personne devient une chaise vivre sans ennuyer son entourage) a été utilisé par Michel Gondry dans son segment ‘interior design’ du film collectif ‘Tokyo !’. D'autres histoires nous entraînent dans le milieu de l'Art, en partant d'une école (comme ‘Art school confidential’ de Daniel Clowes, adaptée par Terry Zwigoff’ au cinéma).
    Gabrielle Bell affectionne les histoires traitants de l'enfance, de l'adolescence et du rapport à l'autre. Son trait devient plus affirmé, plus mûr, avec dans ce recueil différentes techniques : couleurs (à l'huile ou aquarelle), bichromie et encre de chine. Gabrielle Bell confirme son talent pour poser des atmosphères sur des récits courts, l'ensemble (au-delà de ‘Cecil and Jordan …’) pouvant constituer une grande histoire aux multiples personnages.
[15 Juin 09, Jean-Marc]


  6 autres articles sur Drawn & Quarterly , les 3 plus récents :
   •  John Porcellino "Map of my heart"
   •  Seth "George Sprott, 1894, 1975"
   •  Ron Rege Jr "Against pain"
   tous les articles sur Drawn & Quarterly...

   • Gabrielle Bell (blog Lucky)
   • Drawn & Quarterly
Baladi - Encore un effort (L'Association, Suisse, 2009)

Baladi - Encore un effort, fidèle coutelas
diaporama
   Aiguisé par feu la revue Eprouvette, Baladi reprend le fil de ses réflexions sur le sujet bande dessinée dans ‘encore un effort’, dans la collection Eprouvette accueillant les essais consacrés au 9e Art. Les contributions à la revue sont reprises, après une introduction sur la nécessité de continuer dans un ouvrage entièrement dédié au sujet. Dans les nouveaux chapitres, Baladi nous fait part de son cheminement dans la bande dessinée, du premier aiguillage dans son enfance jusqu'aux choix de l'édition indépendante et au fanzinat. D'autres chapitres nous parlent de représentations (ou non) religieuses, journalistes reprenant les dossiers de presse sans lire les livres, de formes évocatrices (comme celles de cartes géographiques), des rapports avec les autres dessinateurs et artistes. Baladi s'accorde un interlude musical avec une partition dessinée (voir ses livres ‘charge’ et ‘opus 69’) dans ses réflexions Baladi rejoint le trait à sa parole, la plaçant hors des cases battues et rebattues.
    Sincère (l'auteur s'y dévoile sans pudeur) et passionnant, cet essai éclaire le lecteur que vous êtes certainement sur l'abondante (on ne s'en plaint pas) production du dessinateur genevois.
[09 Juin 09, Jean-Marc]


  18 autres articles sur Baladi , les 3 plus récents :
   • Manoeuvres
   • Workkk (animation)
   • Baby
   • [couverture] le bossu au vinyl
   tous les articles sur Baladi ...
  40 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Jonathan Larabie "L'armée du Mexique...
   •  Collectif (revue) "Lapin #40"
   •  Pierre Feuille Ciseaux "1e. édition"
   tous les articles sur / et autour de Baladi ...
  31 autres articles sur L'Association , les 3 plus récents :
   •  Collectif (revue) "Lapin #40"
   •  Killoffer "Recapitation"
   •  Collectif (revue) "Lapin #39"
   tous les articles sur L'Association...

   • L'association
Alexandre Kha - L'attrapeur d'images (Tanibis, France, 2009)

Ulli Lust - Airpussy
diaporama
    Nemo Lowkat arpente le Monde un enregistreur d'images comme troisième oeil. Il filme les révolutions, les luttes, visite les musées, rencontre des cinéastes du monde entier. Comme les chats qu'il affectionne et qui croisent son existence, il erre la terre entière en quête d'images, de souvenirs. Lorsqu'il rentre dans sa tanière parisienne, il utilise un arsenal technologique pour dérusher et remonter le matériel récolté. Derrière Nemo Lowkat se cache un personnage singulier. Il pourrait s'agir de Agnès Varda, glaneuse d'images, Nicolas Bouvier, genevois arpenteur du Monde, ses pérégrinations recoupent celles de Chris Marker, cinéaste, documentariste, photographe, vidéaste, artiste multimédia (à plus de 80 ans, le voilà sur 2nd life, à se demander s'il ne possède pas 9 vies ... un hyper-artiste !).
   Alexandre Kha (un chat anglais à un "t" près) parcourt avec poésie l'oeuvre de Chris Marker, avec plusieurs séries de tableaux commentés mettant en scène son double, homme chat, comme dans ses précédents ouvrages. La conception du livre (couverture, des gravures en tête de chapitre) évoque l'univers de Jules Vernes, un imagineur d'images à l'aide de mots. Le nom d'emprunt de notre aventurier vient bien entendu de son oeuvre. ‘L'attrapeur d'images’constitue un voyage extraordinaire dans la fiction (on croisera de nombreux cinéastes comme A. Hitchcok, A. Kurosawa, A. Tarkovski ... ) et le réel . Une biographie imaginaire où tout est vrai. .Le lecteur pourra poursuivre le voyage avec les notes de fin, vous n'êtes pas prêt de ranger vos valises.
[25 Mai 09, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Alexandre Kha :
   • Souvenirs de poche
   • Les mangeurs d'absolu
  1 article connexe :
   •  Sylvie Fontaine "Miss va-nu-pieds"
  7 autres articles sur Tanibis , les 3 plus récents :
   •  Eric Drooker "Flood !"
   •  Sylvie Fontaine "Miss va-nu-pieds"
   •  Alexandre Kha "Souvenirs de poche"
   tous les articles sur Tanibis...

   • Alexandre Kha
   • Tanibis

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...