<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur de curiosités" (Un géant du commerce)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Urayan Prasad
My son the fanatic (Grande-Bretagne, 1998)

  Tout va pour le mieux pour ce chauffeur de taxi, émigré d'Inde pour la banlieue de Manchester, il y a une vingtaine d'année. En tout cas tout va bien de son point de vue, il travaille respectablement, avec sa femme ils ont eu un fils, qui a fait des études supérieures. Mais la cellule familiale s'effrite lorsque son fils rompt les fiançailles avec la fille d'un notable (anglais) de la ville. Le fils vire dans la religion musulmane, pour devenir un véritable fanatique, militant et agissant dans des valeurs totalement opposées à son père. D'ailleurs celui ci s'est lié d'amitié avec une prostitué anglaise qu'il conduit souvent à ses rendez-vous... Leur relation sera compliquée par l'incompréhension des collègues de trottoirs et des amis du chauffeur de taxi...
    Ce film dénonce l'intolérance, sans tomber dans les lieux communs, rien n'est simple, il dénonce également (au second plan) la course à la réussite, incarné par un ami émigré en même temps qui a monté avec beaucoup de succès un restaurant, aussi par un homme d'affaire qui vient investir dans un vieux bâtiment de la ville, un complexe commercial. La dernière scène est superbe, on voit le chauffeur de taxi se boire un whisky (ou un scotch pour nos -nombreux ?- lecteurs américains) en écoutant un disque de blues des années 50, pas très 'indian correct'...
Le scénario est de Hanif Kureishi, qui avait officié avec Stephan Frears sur 'My beautiful laundrette' et 'Sammy et Rosy s'envoient en l'air'. Vous pouvez d'ailleurs vous plonger dans la littérature de cet écrivain (par exemple 'Black album' chez 10/18).

- 1er Avr. 98

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...