<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 There were kurious oranj (Mark E.Smith, the Fall)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Daniele Luchetti
Les petits maîtres (Italie, 1998)

1
2
3
   Italie 1943, Mussolini est tombé, mais le fascisme (les tristement célèbres chemises noires) est toujours là. Face au débarquement des alliés, les allemands prennent aussi la situation en main. Des maquis commencent à s'organiser (comme en France via divers mouvements, les communistes etc...). C'est dans cette situation confuse que 4 jeunes universitaires de Padoue vont faire le choix de lutter pour une Italie libre. Les 3 garçons rejoindront donc le maquis dans les montagnes des Dolomites. Leur amie, Simonetta restera à Padoue mais combattra le fascisme également. Ils côtoieront divers personnes, des gens moins diplômés, avec d'autres idées. Ils ont pleins d'idées très théoriques mais les mettre en pratique n'est pas toujours évident. Confrontés à de gens (la mort d'un fasciste), les décisions ne sont pas si simples... On les suivra jusqu'à la libération de Padoue (par ses habitants) et la traversée éclaire des anglais. On aura aussi un élément de réponse aux espoirs de changements qu'ils avaient au début, ces espoirs tourneront en désillusions.

   Ce film n'est à proprement dit un film historique, mais plutôt un film sur la camaraderie, les espoirs de la jeunesse, des thèmes universelles, qui ici prennent encore plus de valeur dans ce contexte particulier. C'est un film poignant, Luchetti a su éviter les pièges du film de guerre (les longues scènes de bataille, les longues scènes du repos du guerrier...). D'ailleurs, l'originalité est une qualité chez lui, 'Domani domani' son 1er long métrage était un western philosophique ! Il avait enchaîné avec 'un porteur de serviette' un professeur de philosophie pris dans des considérations éthiques (avec Nanni Moretti dans le rôle d'un politicien !). Autre point commun entre les 2 réalisateurs italiens, les désillusions !
A noter que j'ai vu ce film dans une section du festival de cinéma italien d'Annecy (il était aussi présenter au festival de Venise), et qu'il faudra peut-être patienter un peu pour le voir dans votre cinéma...



  1 autre article sur Daniele Luchetti :
   • Mon frère est fils unique
  2 articles connexes :
   •  Nanni Moretti "Le Caïman"
   •  Nanni Moretti "Aprile"
- 1er Oct. 98

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...