<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "Agitateur à but non lucratif" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Tall Firs - Too old to die (Ecstatic Peace, USA, 2008)

Immune - Not until morning     Après des débuts en 2005 en duo, le groupe de Dave Mies et Aaron Muller passe au trio en intégrant Ryan Sawyer à la batterie. Tall Firs, originaire de Brooklyn lorgne sur ses voisins Sonic Youth, avec des morceaux qui pourraient piéger plus d'un à l'épreuve du blind test (‘warriors’ par exemple). Pour le timbre de voix, prenez celle de Thurston Moore, croisez avec une plus rocailleuse, Damien Jurado ou Hayden par exemple, vous obtenez la voix des grands sapins (Tall Firs).

   Le jeune groupe se tourne vers les anciennes générations, vers le grunge des années 90's, notamment Dinosaur Jr, et encore plus loin dans les 70's vers le punk rock de Television (autres new-yorkais). Les guitares tranchantes font le travail en frontal, et la batterie marque énergiquement le tempo. Un violon accompagne le dernier morceau ‘secret and lies’. Les Tall Firs exploitent avec brio une formule musicale éprouvée qui ne devrait pas uniquement séduire les nostalgiques, à découvrir quelque soit votre âge !
[30 Juin 08, Jean-Marc]


   • Tall Firs
   • Ecstatic Peace
Immune - Not unitil morning (Eglantine records, France, 2008)

Immune - Not until morning    Immune, quatuor lyonnais formé en 2001, livre son 2e. album ‘not until morning’, après ‘sound inside’ sorti en 2006. Le groupe distille une electro-pop à base de guitares acoustiques, accompagnées de violoncelles, une batterie discrète, un piano, des orgues et autres claviers. Le chant, en anglais, est partagé entre deux membres. La plupart des morceaux débutent à la guitare et aux percussions. Le reste vient se poser en nappes plus moins épaisses, variant à l'intérieur d'un même titre dépassant souvent les 6 minutes. Le tempo s'emballe parfois, mais le calme revient toujours sur cet album très mélancolique propice au voyage intérieur, toujours différent au fil des écoutes. On pensera au travail de Hood ; le  groupe revendique également les influences des Tindersticks et de Talk Talk. Une version remixée de l'album sera disponible (en téléchargement libre sur le site du label), avec les participations de Braken (Hood), David Fenech, Silencio ...
[20 Juin 08, Jean-Marc]


  1 autre article sur Immune :
   • Not until morning remixed
  1 article connexe :
   •  Various Artists "A découvrir...
  4 autres articles sur Eglantine records , les 3 plus récents :
   •  Bacanal Intruder "Cantariolas"
   •  Immune "Not until morning remixed"
   •  Bacanal Intruder "Lulo"
   tous les articles sur Eglantine records...

   • Eglantine Records
Pollyanna - On concrete (Waterhouse records, France, 2008)

Pollyanna - On concrete
photo V.Verguethen
   Le 2e. album du duo Pollyanna (Isabelle Casier et David Lopez) voit enfin le jour. ‘On concrete’ sort de studio, mijoté par Stéphane Garry que l'on connaît à travers son groupe Pokett. Il est signé sur Waterhouse records, jeune label indépendant spécialisé dans la folk (June Madrona, Jordan O'Jordan ...).
   Accueilli par un métronome et une guitare acoustique sur fond de pluie battante, l'auditeur plonge dans une suite de ballades mélancoliques. ‘On concrete’ puise sa matière dans les sentiments humains. Les paroles ne sombrent jamais dans la tristesse, ainsi un Jésus en chocolat viendra consoler un départ ... Les morceaux sont emmenés à la guitare acoustique, rythmés par des percussions délicates ainsi que d'autres instruments comme le violoncelle (de Léa le Meur du groupe Machin-Chose) ou l'harmonica. La musique se fait parfois plus vive pour accompagner la colère des propos.
   La pluie revient, avec la guitare et le métronome, Pollyanna est venu vous raconter ses comptines de la vie concrète ; les mélodies et les textes continueront de résonner dans votre esprit ... le disque ne finit pas d'agir, et revient très vite sur les platines et playlists (rayer la mention inutile).
[20 Mai 08, Jean-Marc]


  1 autre article sur Pollyanna :
   • Whatever they say I'm a princess
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Various Artists "A découvrir...
   •  Pokett "Peak"
   •  Monster K7 et les Diks qui sautent ...
   tous les articles sur / et autour de Pollyanna ...

   • Pollyanna
   • Waterhouse records
Aaron Jerome - Time to rearrange (BBE, Grande Bretagne, 2008)

Aaron Jerome - Time to rearrange    Aaron Jerome passe de l'autre côté de la vitre de son studio. Après avoir remixé bon nombre d'artistes, comme Nicole Willis, Erykah Badu, Nitin Sawhney, Roy Ayers ..., l'ancien disquaire anglais, également batteur et DJ, se lance à son compte. ‘Time to rearrange’ mixe les influences soul, jazz et autres ; un réarrangement dans le temps où l'esprit du passé résiste, certaines lignes musicales nous transportent dans d'anciennes bandes originales, comme l'avaient fait les Cinematic Orchestra.
    On entend beaucoup de contrebasse, de vieux claviers, et bien entendu la batterie tenue par Aaron Jerome. Aux vocaux, le musicien fait appel à de nombreux invités comme Mozez de Zero 7, pour ‘dancing girl’ une reprise de Terry Callier, ou encore Voice pour ‘reel time’, un titre teinté hip-hop, autre influence présente sur cet album.
    Aaron Jerome s'inscrit dans la famille nu soul / nu jazz avec des compositions chaleureuses, aux côtés des productions de Gilles Peterson (4 Hero sur Talking LoudJosé James récente signature sur Brownswood records), pilier central de ce mouvement qui relie les époques ("joining the dots" pour reprendre l'animateur de l'émission Worldwide).
[21 Avr. 08, Jean-Marc]


   • Aaron Jerome
   • BBE

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...