<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Bizarre, vous avez dit bizarre. Comme c'est étrange. (Louis Jouvet)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Michel Gondry - Soyez sympas, rembobinez (USA, 2008)

Soyez sympa, rembobinez - be kind rewind - Michel Gondry
photos
    Mike (Mos Def) n'arrive pas à lire correctement à l'envers l'inscription laissée par Mr Fletcher (Danny Glover), son patron. Ce dernier part étudier les moyens de sauver son commerce d'une démolition imminente, malgré la naissance en ces lieux du jazzman Fats Weller. Mike laisse entrer dans le magasin de location de VHS son ami Jerry (Jack Black), magnétisé depuis le sabotage raté de la centrale électrique, qui efface les bandes magnétiques. Ils doivent retourner à leur façon les vidéos, des vidéos "suédées", car Miss Falewicz (Mia Farrow) veille au grain du magasin en l'absence de Mr Fletcher.

   Avec cette comédie, Michel Gondry revisite ses thèmes récurrents : le souvenir, la mémoire ici collective au niveau d'un quartier du New Jersey, ainsi que la réalité et la fiction aux frontières élastiques et perméables. On retrouve également ses bricolages géniaux (avec un extrait d'une vidéo de son groupe Oui Oui), véritable marque de fabrique. Chez Michel Gondry l'envers de l'envers (l'envers d'une inscription, la vidéo inversée pour filmer de nuit, l'envers de la toile de projection ... ) n'est pas forcément l'endroit ... Une comédie à méditer !
[07 Mars 08, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Michel Gondry :
   • Be kind rewind
   • Human nature
  7 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Gabrielle Bell "Cecil and Jordan in...
   •  Salon Fais-Le-Toi-Même "Appel aux...
   •  Festival de Cannes "menu 2009"
   tous les articles sur / et autour de Michel Gondry ...

   • Michel Gondry
Joel & Ethan Coen - No country for old men (USA, 2008)

no country for old men - joel & ethan coen
photos
   Si ‘No country for old men’ est l'adaptation d'un roman de Cormac McCarthy, le film est aussi un concentré de l'univers des frères Coen. Ce nouvel opus lorgne du côté de ‘Fargo’ (le magot, un(e) shérif vieillissant(e)) et de ‘Barton Fink’ (le mal absolu, la dimension existentielle). Les Coen font appel à Javier Bardem, le démon ultime du film, incarné en tueur froid, acteur espagnol que l'on a vu chez Pedro Almodovar (‘en chair et en os’) et Bigas Lunas. Le shérif s'interrogeant sur une société qu'il ne comprend plus, est interprété par Tommy Lee Jones et le fuyard ne pouvant jamais sa valise remplie de dollars par Josh Brolin, récemment vu en inspecteur véreux dans ‘American Gangster’ de Riddley Scott et que l'on verra prochainement chez Gus Van Sant.
   Les frères Coen exploitent également le paysage, la frontière entre le Mexique et les USA (que filmait Chantal Ackerman dans ‘de l'autre côté’). Le film regorge de scènes d'action (d'anthologies), la lenteur le caractérise tout autant, avec quelques scènes lynchiennes, les fameux trous de serrures dans lesquels le spectateur se doit se s'abandonner en suivant les frères Coen.
[29 Janv. 08, Jean-Marc]


  6 autres articles sur Joel & Ethan Coen , les 3 plus récents :
   • A serious man
   • the Ladykillers
   • The man who wasn't there
  3 articles connexes :
   •  Festival de Cannes "menu 2007"
   •  Terry Zwigoff "Bad Santa"
   •  Festival de Cannes "Le menu Cannes...
   tous les articles sur / et autour de Joel & Ethan Coen ...
Cristian Mungiu - 4 mois, 3 semaines et 2 jours (Bac films, Roumanie, 2007)

4 mois, 3 semaines, 2 jours - Cristian Mungiu
photos
   En 1987, deux ans avant la chute de Ceausescu, Otilia et Gabita, deux filles d'un pensionnat universitaire se préparent pour un mystérieux départ. C'est pourtant dans un (des rares) hôtel de Bucarest qu'elles se rendent ... Pour que l'effet de surprise et de découverte soit conservé si vous n'avez pas encore vu le film, la raison qui les anime est illicite sous le régime autoritaire de l'époque.
   La caméra suit du début à la fin, Otilia empressée, prise entre le service qu'elle rend à son amie Gabita (un service qui était alors rendu pensant comme si l'on devait en avoir besoin à son tour), et le repas d'anniversaire de la mère de son petit ami. . Le spectateur est pris dans le tourbillon des personnages dans un Bucarest âpre et sombre de l'époque, fort bien rendu.
   Le réalisateur, Cristian Mungiu signe là son 3e film. Il avait déjà été remarqué à Cannes (alors à la quinzaine) pour ‘occident’ (voir le zata) en 2002, cette année pour son entrée en compétition officielle, il remporte la palme d'or. Vous risquez de reconnaître certains seconds rôles de ‘4, 3, 2’, si vous aviez vu ‘la mort de Dante Lazarescu’ de Cristi Puiu, autre réalisateur roumain à suivre de près. Les films roumains de cette génération se caractérisent par une critique sociale amère, non dénué d'humour, n'épargnant personne, comme pouvaient l'être certains films italiens des années 70, 80 (‘l'argent de la vielle’ de Mario Monicceli ou encore ‘affreux, sales et méchants’ de Ettore Scola {il a son sosie dans ‘4, 3, 2’ avec le père du fiancé !} ), voilà une bonne filiation !
[19 Nov. 07, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Cristian Mungiu :
   • Les contes de l'âge d'or
   • Occident
  4 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Notwist (the) "Storm OST"
   •  Cristian Nemescu "California...
   •  Festival de Cannes "Palmarès 2007"
   tous les articles sur / et autour de Cristian Mungiu ...
  1 autre article sur Bac films :
   •  Cristi Puiu "La mort de Dante...

   • BAC Films
Jean-Daniel Pollet - Méditerranée (France, 1963)

Mediterranée - Jean-Daniel Pollet

[08 Aou. 07, Fabien]


[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...