<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


David Libens - Les dunes (avec Philippe Vanderheyden) (Employé du moi (l'), Belgique, 2007)

David Libens - les dunes
diaporama
    Éric travaille comme encodeur dans une entreprise. Il est chargé d'enregistrer la mémoire de son employeur, un archiviste numérique en quelque sorte. Lorsqu'il rentre chez lui, il essaye d'éviter son voisin insistant pour lui vendre du matériel vidéo. Mais ce n'est pas la seule chose qu'il évite ... il ne souhaite pas répondre à son père qui lui demande de l'aide pour son déménagement. Ce présent ouvre de nouveau des cicatrices du passé, des souvenirs qu'il a du mal à archiver en quelque sorte ...

    Le retour au passé se fera progressivement, avec des flashs-backs intégrés au présent très réussi. On voir Éric jouant petit aux indiens se cachant derrière un arbre, pour le retrouver adulte la case suivante, toujours cacher. Le récit de Philippe Vanderheyden utilise également la parabole du travail pour évoquer le problème de son personnage. Le dessin de David Libens est un mélange de traits fins avec des lavis. Il dépeint toujours avec justesse la ville (à découvrir en vue large sur la couverture), les bureaux et les émotions (le récit en est riche !). Vous ne ressortirez certainement pas indemne de cette lecture, ‘les dunes’ touche des points sensibles.
[17 Juil. 07, Jean-Marc]


  4 autres articles sur David Libens , les 3 plus récents :
   • Badaboom twist comics
   • Exposition à Liège
   • [couverture] Course culture
  10 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Alexandre De Mothé "Du sang sous le...
   •  Collectif "Radio GrandPapier"
   •  Collectif "GrandPapier, les 24h."
   tous les articles sur / et autour de David Libens ...
  23 autres articles sur Employé du moi (l'), les 3 plus récents :
   •  Alexandre De Mothé "Du sang sous le...
   •  Collectif "Radio GrandPapier"
   •  Cole Johnson "Hush-Hush"
   tous les articles sur Employé du moi (l')...

   • David Libens (Employé du moi)
   • Employé du moi (l')
Alexandre Kha - Les mangeurs d'absolu (Tanibis, France, 2007)

Les mangeurs de l'absolu - Alexandre Kha
diaporama
    Dans ‘les mangeurs d'absolu’, on passe de personnage en personnage, d'histoire en histoire. Ce qui semble une succession indépendante de dessins légendés par un texte, devient au fil des pages un récit où se croisent les personnages et où s'entremêlent les histoires. L'ensemble des petits épisodes tisse une réflexion sur le sens de la vie, rien de moins.
   Les petits personnages fins, dans un style mi-humain, mi-animal, portent des noms tout droit sortis d'anciens contes, on trouve Philomène, Astrakan, Brindavoine, Clarisse, Seamus, Timocles, Sylvestre, etc. Ce petit livre est signé Alexandre Kha, dessinateur stéfanois qui a publié deux précédents ouvrages chez Tanibis, 'la greffe' et 'les ombres blanches', sous le nom de Hervé Carrier. Dans ‘les mangeurs de l'absolu’, il associe avec justesse, texte et dessin, formant des haïkus illustrés. La force poétique de ce petit livre est indéniable, dans son tout mais aussi individuellement ; une page isolée peut se révéler aussi forte que la somme des pages. Inclassable parmi la production actuelle du 9e. Art, on le gardera près de soi pour venir piocher régulièrement dedans, et ainsi nous aider dans notre quête de l'absolu.
[06 Juil. 07, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Alexandre Kha :
   • L'attrapeur d'images
   • Souvenirs de poche
  1 article connexe :
   •  Sylvie Fontaine "Miss va-nu-pieds"
  7 autres articles sur Tanibis , les 3 plus récents :
   •  Eric Drooker "Flood !"
   •  Alexandre Kha "L'attrapeur d'images"
   •  Sylvie Fontaine "Miss va-nu-pieds"
   tous les articles sur Tanibis...

   • Alexandre Kha
   • Tanibis
Collectif (revue) - Comix Club #5 (Groinge (éditions), France, 2007)

Comix Club 5   Le Groinge sort le n°5 de sa revue critique, le Comix Club, dirigée par Jean-Paul Jennequin depuis le n°4. Après James Kochalka, la revue installe dans son confortable fauteuil d'invité John Porcellino, un autre dessinateur accompagné par un chat. David Lasky, Kevin HuizengaLolmède (avec des planches parues dans le Simo), Jonathan Larabie, ou encore Alban Rautenstrauch (de Stereoscomic, qui mène un interview) parlent du dessinateur des ‘King-Cat’ {ndlr : l'émission de radio Inkstuds interview également John Porcellino ce mois-ci, à écouter ici}.
   D'autres articles et planches autour de la bande dessinée, complètent le sommaire, avec BSK, Big Ben, Jean Bourguignon, ou encore un article sur la fabrique de fanzines (de Baladi, Andréas Kündig, Ibn Al Rabin et Yves Levasseur).
    A se procurer d'urgence, ou mieux, abonnez-vous !
[10 Juin 07, Jean-Marc]


  14 autres articles sur Groinge (éditions), les 3 plus récents :
   •  Gilles Rochier "Love and that...
   •  Collectif (revue) "Comix Club #10"
   •  Groinge (éditions) "Nouveau site web"
   tous les articles sur Groinge (éditions)...

   • Groinge (éditions)
Frederik Peeters - RG t.1, Riyad-sur-Seine (Gallimard, Suisse, 2007)

Frederik Peeters et Pierre Dragon - RG #1
    Frederik Peeters s'attaque au genre policier en adaptant les propos de Pierre Dragon, pseudonyme d'un membre des RG, les Renseignements Généraux. N'attendez pas de révélations sur les dessous de l'institution française (comme leurs mythiques fiches ...), la maison souhaite garder ses secrets de familles.
    C'est Joann Sfar, le directeur de la collection Bayou de Gallimard, qui a croisé la route de Pierre Dragon, dans un restaurant parisien en pleine affaire des caricatures (l'histoire ne dit pas s'il était chargé de ce dossier ...) avec Philippe Val de Charlie Hebdo. Flairant le potentiel du personnage réel, il met en relation Frederik Peeters et Pierre Dragon. De leurs longs entretiens, le dessinateur suisse prévoit trois volumes. Ce 1e. volume nous permet de faire connaissance de Pierre Dragon et ses équipiers, chargés de démêler un réseau de financement d'activités terroristes. Le 2nd se déroulera en hiver, sur une affaire d'immigration clandestine.
    Le résultat se situe entre le reportage journalistique (façon Joe Sacco), les mémoires dessinées (les propos du soldat Alan Cope repris par Emmanuel Guibert) et une fiction policière. Frederik Peeters évolue très à l'aise dans ce nouveau genre (après l'autobiographie, la science-fiction et le western !), avec la panoplie de filatures, renseignements et bagarres ... Graphiquement, l'ouvrage est aussi très abouti, on retrouve son sens du cadrage, du mouvement et on découvre pour la 1e. fois les couleurs réalisées par le dessinateur (c'est une coloriste qui avait oeuvré pour ‘Koma’). Et quelles couleurs ... on aimerait en savoir plus sur sa technique époustouflante, mais Frederik Peeters reste aussi discret que l'institution RG ... la discrétion étant aussi une philosophie en Suisse !
[05 Juin 07, Jean-Marc]


  8 autres articles sur Frederik Peeters , les 3 plus récents :
   • Pachyderme
   • Koma t6 : au commencement (sc. Wazem)
   • Ruminations
   tous les articles sur Frederik Peeters ...
  18 articles connexes, les 3 plus récents :
   •  Romain Sénéchal "Confiture #1"
   •  Ville de Genève "Prix BD 2009"
   •  Sardine Sucrée "Fanzine et...
   tous les articles sur / et autour de Frederik Peeters ...
  2 autres articles sur Gallimard :
   •  Frederik Peeters "Pachyderme"
   •  Frederik Peeters "RG #2...

   • Frederik Peeters
   • Frederik Peeters (non officiel)
   • Gallimard

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...