<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 There were kurious oranj (Mark E.Smith, the Fall)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Various Artists
C'est merveilleux ... (Luxophonic, France, 2007)

Luxophonic moto
    Luxophonic est un jeune label français qui cultive un certain style de vie où l'élégance et le raffinement sont de mise. Chez Luxophonic, on affectionne la musique pop, la bossa-nova, lounge et bien d'autres, toujours bien caler dans les sièges design d'un décor coloré. Le label navigue dans le sillon de Tricatel de Bertrand Burgalat, ou de Mini Tenor pour rester en France, ou encore Bungalow si l'on passe outre Rhin. ‘C'est merveilleux...’ pose le décor sonore du label en rassemblant plus de vingt titres sophistiqués. Les morceaux viennent de divers horizons, funky, exotique, lounge, easy listening, musique de film ... Les visuels de cette compilation tournent autour d'un paquebot fort accueillant. La galette suggère un voyage de Saint-Tropez à San Fransisco en passant par Honolulu et Okinawa ; alors prêt à embarquer dans cette croisière sonore ...

   Birds'n Brass et son orchestre sont en charge de l'ouverture, une ouverture très rythmée et funky. Un peu plus loin, on reconnaîtra le fameux morceau de Burt Bacarach, ‘This guy's in love with you’, repris ici par the Unifics. Suit un morceau aux rythmes hindous, que l'on doit à Roudoudou, un spécialiste d'ambiances réussies. Le clavier d'un orgue, que les spécialistes auront reconnu comme un Hammond, est complètement descendu d'un seul geste et lance ‘beat me 'til I'm blue’ d'Alan Hawkshaw. Ce fabuleux morceau tapisse certaines chroniques de Pointbarre, l'émission multimédia de Couleur 3. Suivent deux reprises, ‘Sunny’ par le John Schroeder Orchestra et ‘Perhaps, perhaps, perhaps’ par Doris Day.
pochette
    Abordons un petit chapitre cinéma, avec Claudine Longet, dont sa carrière ne se résume pas au chef-d'oeuvre 'the Party' de Blake Edwards. Le compositeur de musique de films allemands Peter Thomas, les italiens Ennio Morricone, Piero Piccioni et Armando Trovaioli, autres experts en bande originale, entendus dans les compilations ‘easy tempo’ sont également de cette ‘party’.

    Il faudrait s'attarder sur les autres locataires de ce voyage sonore, comme les français Fugu accompagnés ici par Laetitia Saddier de Stereolab ... mais il faut laisser cette chronique comme une mise en bouche, il faut ménager l'effet de découverte. Car j'espère bien vous avoir convaincu de plonger sans retenue (le paquebot en question possède bien entendu sa piscine) dans l'univers musical de Luxophonic, oui  it's wonderful, euh, ‘c'est merveilleux...’. Surveillez également leur site, Luxophonic prévoit des soirées, certainement merveilleuses, à Paris et Londres.


   • Luxophonic
- 02 Juil. 07

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...