<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 On n'est curieux qu'à proportion qu'on est instruit (Jean-Jacques Rousseau)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Marsen Jules - Les fleurs (City Centre Offices, Allemagne, 2006)

Marsen Jules
   L'électronique de Marsen Jules est aérienne et légère. Les sons numériques y flottent dans une atmosphère mélancolique. Le musicien allemand utilise des instruments classiques échantillonnés, comme sur 'Datara' où l'on entend une guitare ainsi démultipliée (le résultat a un air de Durutti Column). Sa musique est très organique, on croirait écouter un orchestre. Il nous déclare que ses influences se nomment Brian Eno, Steve Reich, Philip Glass ou Arvo Pärt, des références incontournables en la matière. La légèreté de sa musique et les ambiances nous font évoquer Eric Satie. Parmi les artistes contemporains, Marsen Jules est à rapprocher du japonais Susumu Yokota, des russes Fizzarum et du mexicain Murcof.
    Son deuxième album sur City Centre Offices, après 'Herbstaub' en 2005, renferme huit morceaux aux titres floraux ('Anémone', 'coeur saignant' ou encore le bien nommé 'digitale pourpre', mais attention la digitaline de la fleur est un violent poison). Ses débuts sont disponibles en téléchargement libre sur le netlabel Autoplate où l'on trouvera 'Yara' et 'Lazy sunday funerals'.
[06 Juil. 06, Jean-Marc]


  1 autre article sur Marsen Jules :
   • Golden
  2 articles connexes :
   •  Lee Jones "Electronic Frank"
   •  krill.minima "Nautica"

   • Marsen Jules
   • City Centre Offices
David Bazan - Fewer moving parts ep (Jade Tree, USA, 2006)

david bazan
     David Bazan a mis fin à Pedro the Lion. Il officiera désormais en solo ainsi que sous le nom des Headphones pour son projet électronique, dont le 1er opus est sorti l'année dernière. David Bazan livre cinq nouveaux titres sortis de son studio personnel à Seattle. Le ep contient pour chaque titre sa version complète ainsi que sa version acoustique.
    Notre auteur compositeur utilise plusieurs guitares superposées, avec quelques claviers analogiques ; une recette déjà éprouvée et fort efficace avec un résultat raisonnablement énergique. On retrouve cette puissance maîtrisée dans sa voix grave et rocailleuse, dans la même famille des Hayden, Damien Jurado et Idaho. Il sait aussi utiliser les aigus, il suffit d'écouter la fin de 'cold beer and cigarettes'. Dans ses textes chantés à la 1ere personne, David Bazan nous parle de ses peurs, ses regrets et s'engage sur le politique 'backwood nation'. Plus loin, sur 'fewer broken pieces', il cite David Byrne.
    Cet ep à la pochette dessinée par Zak Sally, ne sera disponible qu'en version digitale courant juillet ou vendu en galette lors de tournées (avec notamment Micah P. Hinson). Il est d'ores et déjà en écoute intégrale ici. Voilà de quoi nous faire patienter pour un album annoncé pour 2007.
[27 Juin 06, Jean-Marc]


  1 autre article sur David Bazan :
   • Curse the branches
  1 autre article sur Jade Tree :
   •  Pedro the Lion "Winners never quit"

   • David Bazan
   • Jade tree records
Boards Of Canada - Trans Canada Highway ep (Warp, Ecosse, 2006)

boards of canada
    Les discrets Board Of Canada ( peu d'interviews, de rares concerts...) livrent un 6 titres ep, dénommé 'Trans Canada highway' ; faut-il voir dans ce titre et visuel, un clin d'oeil au 'Autobahn' (1974) de Kraftwerk ? Pour parcourir cette autoroute verte, ce n'est pas la coccinelle allemande que nous proposent les Écossais, mais plutôt un aéronef, leur musique étant plutôt atmosphérique qu'au ras du bitume. Nous décollons donc avec 'Dayvan cowboy', un morceau (le meilleur) de 'Campire headbase' sorti l'année dernière, qui est clôture également ce nouvel ep, remixé et étiré (9 minutes dont 3 minutes d'intro.) par Odd Nosdam (Anticon). Cela nous laisse 4 inédits, dont deux courtes merveilles, qui pourraient être une bande-annonce d'un prochain album.
    Habitués à l'exercice du ep (le récent 'In a beautiful place', 'Twoism' et 'Hi scores' de leurs débuts, réédités par Warp), les BOC nous emmènent dans des territoires nouveaux ; les passagers que nous sommes sont partagés entre le bonheur de cette découverte et la frustration de la courte durée, attendant impatiemment le prochain départ.
[13 Juin 06, Jean-Marc]


  1 article connexe :
   •  Port-Royal "Afraid to dance"
  5 autres articles sur Warp , les 3 plus récents :
   •  Broadcast "... Investigate Witch...
   •  Warp "20e aniversaire"
   •  Nightmares on Wax "In a space outta...
   tous les articles sur Warp...

   • Boards of Canada
   • Warp Records
Vetiver - To find me gone (Fat Cat, USA, 2006)

Vetiver
    C'est à San Fransisco, côte ouest, loin de sa Virginie du Nord natale, côte est, que Andy Cabic monte sa troupe de Vetiver. Il y rencontre en effet le violoniste Jim Gaylor, la violoncelliste Allissa Anderson et son alter ego auteur-compositeur, Devandra Banhart qu'il accompagne depuis dans ses tournées. Après un 1e. album éponyme (2004) où l'on retrouvait la harpe de Joanna Newson et la voix de Hope Sandoval (Mazzy Star), Vetiver revient avec 'to find me gone'.
    Les instruments acoustiques (guitares, banjo, cordes) côtoient ici les guitares électriques et la pédale steel. Devandra Banhart a coécrit 'down at el Rio', morceau dont nos deux amis partagent aussi le chant. Cet album respire le calme et la plénitude d'une prairie reculée. Le tempo des morceaux est modéré et seule la fin de 'red light lantern' s'emballe un peu plus, sans mettre pour autant les aiguilles dans le rouge. Cette country-folk prend des couleurs avec une large palette d'instruments utilisés, alors mettez un peu de fraîcheur dans vos oreilles avec Vetiver !
crédit photo : Bent Dunn
[1er Juin 06, Jean-Marc]


  2 autres articles sur Vetiver :
   • Tight knit
   • Things from the past
  4 autres articles sur Fat Cat , les 3 plus récents :
   •  Tom Brosseau "Posthumous success"
   •  Vetiver "Things from the past"
   •  Tom Brosseau "Cavalier"
   tous les articles sur Fat Cat...

   • Vetiver
   • Fat Cat records

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...