<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Bizarre, vous avez dit bizarre. Comme c'est étrange. (Louis Jouvet)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Various Artists
Batucada (Jaboo, 2000)


   Le Brésil est une destination à la mode pour les musiciens ! Les japonais avaient fait le voyage en 95 avec la compilation 'Kyoto Jazz Massive' (avec quelques invités prestigieux comme DJ Krush et les Masters at Work). Ils posaient les bases d'un projet franco-nippon sorti l'année dernière : 'Bossa très…jazz' chez Yello Production. On avait aussi découvert entre temps Smoke City et la délicieuse Nina Miranda.(dont le retour se fait tarder...)
   C'est désormais au tour des germaniques de revisiter les rythmes brésiliens. La compilation 'Batucada' est à l'initiative de Minus 8, connu pour sa signature des 'Science Fiction Jazz' (5 volumes à ce jour). Avec pour thème imposé, le Brésil, ses rythmes endiablés et sa bossa, les amis de Minus 8 se sont attelés sur des titres existants ou des compositions originales. Excellente idée et nouveauté dans ce genre d'exercice, des versions originales font aussi partie de 'Batucada', on voyage ainsi entre les années 60 et notre époque moderne.
   Parmi les participants on citera Jazzanova (dont on attend impatiemment un album), Rainer Trüby, Nicola Conte, pour les nouveaux et Sergio Mendez, Elis Regina, Marcos Valle pour les anciens. Les labels représentés sont la crême de la scène allemande, parmi eux Compost Records, Ubiquity, Stereo Deluxe, Irma (un intrus italien !).
Si le titre de cette compilation ne vous dit rien, vos oreilles vous trahiront, elles ont certainement déjà croisé cet air... Et elles devraient être comblées avec ces 16 perles brésiliennes.
   A noter que tout comme son collègue espagnol José Padilla (Mr 'Café del Mar'), Minus 8 est aussi compositeur : il vient de sortir 'Elysian fields' (Jaboo records/Warner) et que pour être un peu plus précis, un club allemand avait déjà visité le répertoire brésilien, le Mojo Club (que l'on trouve chez les bons disquaires).
Bossa très jazz couv.
Kyoto jazz massive couv.


- 1er Sept. 00

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...