<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 Think Curious (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Jonathan Nossiter
Sign & wonders (USA, 2000)


   Si vous aviez vu 'Sunday', le précèdent film de Jonathan Nossiter, essayez de faire abstraction de vos souvenirs et impressions devant 'signs & wonders'. Cela vous évitera de rechercher des parallèles entre les rue d'Athènes et celles du Queens new-yorkais, et forcement vous vous y perdrez puisque ces 2 films sont très différents.

    Cette fois ci donc, Jonathan Nossiter nous plonge dans une famille américaine, les Fenton vivant à Athènes (en Grèce, puisqu'il existe aussi une ville de ce nom aux USA, en Géorgie). Alec (Stellan 'breaking the waves' Skarsgard) entretient une relation extra-conjugale avec une collègue américaine, Katherine (Deborah Kara 'Crash' Unger). Alec est très attentif aux signes extérieurs qui l'entourent, une voiture bâchée, des "yeux" dans les bouches d'égouts etc... Il pratique cette chasse aux signes avec sa fille dans les rues. Alors qu'il partait rejoindre sa maîtresse, Alec décide d'avouer sa liaison à sa femme Marjorie (Charlotte Rampling). On avait vu juste avant des panneaux interdiction de demi-tour sur le bord de la route... Dans la même soirée, il rompt avec Katherine et retourne à sa vie familiale. Mais quand il retrouvera sur son chemin (des pistes de skis), le foulard jaune de Katherine, il la suivra jusqu'aux USA. Déçu d'apprendre que seul le destin et le hasard ne les a pas réunis sur les pistes de skis (c'était très planifié par Katherine), il revient en Grèce. Andréas, un journaliste grec est entre temps entré dans la vie de Marjorie. Alec se raccrochera alors à de fausses interprétations de signes pour renouer avec sa femme. Le film bascule alors dans le fantastique (le 'wonders' du film). La fille d'Alec va devenir une alliée diabolique pour retourner la situation en sa faveur... Chose que vous verrez sur les écrans, il faut bien vous laisser une part de découverte...

   Ce film est étonnant à plusieurs titres. Au niveau réalisation, Jonathan Nossiter utilise la technologie DV (vidéo digitale), tout comme le dogma. A la grande différence que le résultat est ensuite retravaillé, les couleurs sont étalonnées pour être ensuite porté sur pellicule 35 mm. Le dogma interdit l'utilisation de musiques extérieures aux scènes, Nossiter a fait appel à Adrian de Portishead pour poser des nappes musicales sur certaines scènes. C'est d'ailleurs fort réussi, renforçant les cotés inquiétant et fantastiques de certaines scènes.
   
    Ce film est un véritable thriller conjugal, servi par des acteurs très justes (la mystérieuse Charlotte Rampling etc...). La plongée dans le fantastique est progressive, dès le début avec les jeux urbains d'Alec et sa fille. Les psychanalystes vont aussi se faire un plaisir d'analyser les rapports entre les différents protagonistes, notamment l'opposition des couples père/fille et mère/fils qui s'affrontent littéralement.Jonathan Nossiter a beaucoup repéré la ville avant d'y filmer, il n'était pas totalement étranger, puisqu'il y a vécu dans son enfance (son père était journaliste). Les lieux sont subtilement choisis (le restaurant 'Zonar's', l'appartement d'Andreas et sa terrasse...).
   Il surprend donc les gens qui attendaient un 'sunday n°2', et réjouit les amateurs de nouveautés et d'étonnements, tout comme l'est Marin Karmitz qui a produit le film (MK2, c'est lui, les productions des film d'Abbas Kiarostami c'est aussi lui etc ...).




  5 autres articles sur Jonathan Nossiter , les 3 plus récents :
   • Le goût et le pouvoir (livre)
   • Mondovino
   • Signs & wonders (annonce)
   tous les articles sur Jonathan Nossiter ...
  2 articles connexes :
   •  Festival de Cannes "Le menu 2004"
   •  François Ozon "Sous le sable"
   tous les articles sur / et autour de Jonathan Nossiter ...
- 1er Mai 00

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...