<img src="commun/img/bandeau_alt.gif" alt="bandeau flash" />
 "îlot de curiosité" (le zata)

Note de la Redaction > > Le zata cesse définitvement son activité web.
Vous pouvez consulter le site dans son état de 2010 (il y a un siècle). Plus d'explications par ici ...


Pedro Costa
La chambre de Vanda (Portugal, 2001)

 

    Lisbonne. Le quartier « Bairro das Fontaínhas » est voué à la démolition. La famille Duarte vit dans ce quartier. Vanda Duarte était Clotilde dans Ossos , le précédent film de Costa. Elle est le sujet central de ce long documentaire, 3 heures tirées des 130 heures filmées.

   Longue présence de Costa (un an de tournage).
Longs plans fixes attentifs à une forme singulière de vie : la vie d’un corps abîmé par la drogue, dans un quartier qu’on détruit tranquillement mais sûrement, maison par maison.

   Longs plans fixes : il me semble en effet qu’il n’y a aucun mouvement de caméra pendant tout le film. Les fictions de Costa en contenaient pourtant de magnifiques. Je pense en particulier à toute la scène du bal dans Le Sang, et à l’incroyable travelling de Ossos sur le jeune père marchant, courrant, obstiné.

   Uniquement des plans fixes donc. Respiration du film.
Sinon la magie Costa est toujours là : lumière, couleurs, montage des vues. Et on retrouve les mêmes thèmes que dans les précédents films : des corps qui s’effondrent, des corps qui se soutiennent, des êtres qui « combattent et qui participent ».
   Le film explore en de multiples allers et retours la chambre, la maison, le sinueux quartier de Vanda. Il happe le spectateur par son rythme lent, simple, posé. Il autorise une espèce d’intimité avec ce qu’il montre, l’accès au monde de Vanda.

   Vanda habite le film comme son quartier : entièrement. Les bulldozers font leur travail, les habitants du quartier s’adaptent ; « c’est la vie qu’on a choisie », rappelle Vanda à son ami. Pedro Costa nous montre une population étrangement forte dans son impuissance, une jeunesse à l’antipode des canons occidentaux, une jeunesse « sans avenir », et déjà bien au-delà de l’idée de résignation. 

- 1er Juin 01

[© le Zata 1996 - 2017]              {infos site}              {contact}              {goodies}              {les amis}

ndlr : le rythme d'actualisation est également curieux ...